Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy dans la revue Nouvelles Clés (dernier extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy dans la revue Nouvelles Clés (dernier extrait) Mar 28 Déc 2010 - 20:51

Pour la revue Nouvelles Clés, Patrice van Eersel et Marie-Pierre Planchon s'entretenaient avec Françoise Hardy de questions spirituelles et d'astrologie.

Nouvelles Clés : "Vous avez donc une vision optimiste de notre avenir ?"
Françoise Hardy :
"Dans le dernier message qu’Omnia nous a transmis de Pastor, quand celui-ci a pris congé, en 1994, il est dit que les structures terrestres actuelles ne sont plus valables et que, malheureusement, pour les remplacer, une énorme destruction s’avère nécessaire. L’économie mondiale va complètement s’embourber et la créativité se tarir ! C’est d’ailleurs ce que nous constatons, par exemple, dans mon domaine, la pop music, où la créativité, qui fut si exceptionnelle dans les années 60-70-80, se raréfie actuellement de façon désolante."

Nouvelles Clés : "Il va nous falloir des torrents d’amour !"
Françoise Hardy :
"Je préfère le mot « compassion » : l’amour est un mot qu’on met à toutes les sauces. C’est aussi un sentiment qui ne se commande pas. Alors qu’éprouver de la compassion demande juste l’effort de se mettre un peu à la place de l’autre pour souffrir avec lui de ce qui l’atteint et tenter de le réconforter. Je me méfie de ce que les gens entendent par amour, de ce qu’ils font - parfois d’horrible - en son nom. Les mots sont des pièges ! Pastor affirmait que c’est à la tempérance qu’on reconnaît un être d’amour. À la fin de son dernier message, il dit : « L’affectif ne mène pas bien loin : il est une impuissance. Si tu regrettes que je parte, c’est parce que tu ne veux pas être seul et je ne suis pas content de ce constat, car j’espérais quitter un homme libre, ce qui ne remet en cause ni l’amour, ni sa profondeur. L’amour est une nourriture véritable et si tu as su la prendre, tu dois te retrouver suffisamment plein pour que n’importe quelle séparation ait lieu. Toute séparation est douloureuse, mais le bonheur à sentir la richesse de l’échange ainsi que de l’héritage que cet échange laisse, est plus important."


Dernière édition par Jérôme le Jeu 6 Avr 2017 - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Lil' Bear
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1262
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 03/02/2008

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans la revue Nouvelles Clés (dernier extrait) Mer 29 Déc 2010 - 1:38

Pour la première question, la réponse de Françoise était donc "non". pale

C'est surtout au niveau économique que tout a l'air de se révéler vrai. Pour la créativité en musique, je serais moins catégorique... même si forcément, la musique pop a une histoire qui s'allonge au fil du temps, qui se revisite donc davantage que lorsqu'elle l'avait plus courte.

C'est d'une logique imparable. clown
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy dans la revue Nouvelles Clés (dernier extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: