Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy par François Jouffa (1ère partie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy par François Jouffa (1ère partie) Mar 28 Fév 2012 - 19:58

En 1994, François Jouffa publiait le livre Vinyl Fraise dans lequel il passait en revue les années 60. Découvrons sa présentation de Françoise Hardy

Françoise, les téléspectateurs la découvrent pour la première fois le 18 novembre lors d'un intermède, avant les résultats des élections législatives (progression des gaullistes au détriment des socialistes, disparition de l'extrême-droite). D'emblée, nombreux sont ceux qui voient en elle une nouvelle Juliette Gréco, un Georges Brassens au féminin. Musicologue éclairé, Jean-Claude Berthon, dès le début de l’été, avait écrit dans Disco Revue à son sujet :
« Avec son premier disque, elle retient l'attention. Ses paroles apportent quelque chose de neuf dans la chanson française. En somme, ce sont ses propres problèmes amoureux qu’elle nous expose. Elle vous transportera réellement dans votre monde à vous. Certainement la plus belle voix en France. »

Vinyl Fraise - Françoise Hardy

Daniel Filipacchi, de son côté, la matraque dans " Salut les Copains " à partir de juillet. L’important, avec cette belle fille, c’est qu’elle chante ses propres chansons comme Marie-Josée Neuville cinq ans plus tôt. Tout de suite, elle met les points sur les “ i ” alors qu'on est encore en pleine période twist :
« Pour moi, il faut distinguer la chanson du twist. Des trucs comme Viens Danser Le Twist ne présentent aucun intérêt pour moi. Ce sont uniquement des disques pour danser. Il y a, d’une part, le twist et, d’autre part, ce que je pense faire, de la chanson où l’on peut dire quelque chose qui se tient. Je ne veux pas dire par là que j’ai l’impression d’apporter un message. J’essaie seulement de raconter une histoire ou de traduire un état d’âme. »

En mars 1960, elle a seize ans. Après avoir réussi son bac, elle achète une guitare et prend des cours au Petit Conservatoire de la chanson qu’elle considérera toujours comme une bonne école. La chanteuse Mireille, la directrice, lui avait affirmé :
« On ne peut pas dire que votre conviction vous étouffe. Vous avez confiance en votre avenir comme un condamné à mort dans le sien. Et, pourtant, je crois que vous pouvez faire quelque chose, ma petite. »
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
luc
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1649
Age : 65
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 20/07/2009

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy par François Jouffa (1ère partie) Mar 28 Fév 2012 - 20:08

Citation :
Vous avez confiance en votre avenir comme un condamné à mort dans le sien. Et, pourtant, je crois que vous pouvez faire quelque chose, ma petite.
Et bien Mireille, quelle femme perspicace. Elle avait tout vu avant tout le monde !!!
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy par François Jouffa (1ère partie) Mer 29 Fév 2012 - 9:48

Ce qui est un peu bizarre dans cette présentation c'est l'erreur sur LA date clé.... Jouffa parle de la découverte de Françoise au premier tour des élections législatives du 18 novembre alors qu'en fait Françoise a été mise en lumière le 28 octobre. Les téléspectateurs attendait non pas de connaître le résultat du premier tour des législatives mais celui du référendum qui statuait sur la possibilité d'ouvrir l'élection du président de la république au suffrage universel. interloqué

En même temps c'est pas vraiment grave. ange vert

Je trouve très amusant que Françoise se soit d'emblée positionnée anti "Viens danser le twist". C'est très révélateur de ses goûts et surtout de sa faculté à les revendiquer. coeur

Quant à la tirade de Mireille, je suis bien d'accord, elle est à mourir de rire tant elle est pertinente. mort de rire
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy par François Jouffa (1ère partie) Mer 29 Fév 2012 - 18:55

Moi ce qui me fait sourire c'est En somme, ce sont ses propres problèmes amoureux qu’elle nous expose. Elle vous transportera réellement dans votre monde à vous. Heureusement que l'on ne vit pas (tous) les mêmes tourments amoureux que Françoise . Comme elle le dit si bien elle même j'essaie ...de traduire un état d’âme. Effectivement elle y excelle . Quant à Mireille, brut de décoffrrage et son exceptionnelle acuité, elle est unique
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy par François Jouffa (1ère partie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: