Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy par Jean-Eric Perrin (4ème partie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy par Jean-Eric Perrin (4ème partie) Mar 17 Avr 2012 - 20:01

En 1988, Jean-Eric Perrin rencontrait Françoise Hardy à l'occasion de la sortie de l'album Décalages. Sa chronique est parue légèrement remaniée à l'intérieur du livre "J'ai encore esquinté mon vernis en jouant un ré sur ma Gibson" en mai 2009.

En ce jour de printemps 1988, Françoise Hardy est une femme remontée.

"Il y a très peu de gens qui peuvent se permettre de faire des disques sans promotion. Renaud peut le faire, parce qu'il vend un million de disques. Moi je dois en vendre cinquante, alors si je veux en vendre cent de plus, je suis bien obligée, par ma maison de disques, de faire un petit peu de promo et de télé. Mais comme je ne sais pas faire avec tout ça, je trouve que je me nuis à moi-même. J'ai hâte d'en finir avec tout ça. Cet album, c'est le dernier à cause de ça, justement. De la télé, et des photos parce que les photos, j'aime presque aussi peu ça. Il est temps que j'arrête, je ne suis plus présentable. J'ai dit plein de fois que je voulais arrêter, mais là, c'est vraiment fini. Déjà, quand on fait un disque, on ne sait jamais si on pourra en faire un autre après. Moi on me connaît un peu mais je ne suis pas une locomotive, je n'ai jamais vendu beaucoup, sauf au tout début. Mais dans les années 70, où justement j'ai commencé à faire des choses plus intéressantes, que je réécoute aujourd'hui avec une certaine satisfaction, je n'ai plus vendu. Ça arrive à pas mal de gens."

Françoise Hardy
Cette décision très ancrée, finalement, repose sur un sentiment de peur. Un insécurité flagrante que cette femme pourtant imperméable au temps et aux caprices du temps a toujours entretenue comme pour magnifier son déséquilibre charmant.

"Si on me propose de faire un disque avec toutes les garanties sur le plan musical, toutes les précautions (parce que là, on a eu vraiment beaucoup de problèmes), et si j'ai la garantie de ne faire aucune promo, à part peut-être une ou deux interviews, mais pas de télé, pas de radio, pas de photos, alors peut-être... Moi, c’est tout ça qui m'ennuie, pas de faire des chansons. Me retrouver derrière un micro, c'est un petit peu embêtant maintenant. J'avoue que c'est devenu une corvée que de chanter, d’enregistrer... Plus la technique fait des progrès, plus c'est difficile : avant je le faisais en direct avec des musiciens : en trois prises, c'était bouclé. Aujourd'hui, il faut six heures pour faire une voix, c'est épouvantable."
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy par Jean-Eric Perrin (4ème partie) Mer 18 Avr 2012 - 13:40

Françoise Hardy a écrit:
"Plus la technique fait des progrès, plus c'est difficile : avant je le faisais en direct avec des musiciens : en trois prises, c'était bouclé. Aujourd'hui, il faut six heures pour faire une voix, c'est épouvantable."
En lisant ça on peut croire qu'il s'agissait d'une jérémiade artificielle de plus ( bisous ) dans le réquisitoire de Françoise Hardy pour justifier sa révérence au métier de chanteuse. jongleur

En fait, elle a révélé dans son autobiographie que les réglages du synclavier (l'ordinateur utilisé pour coder le son des instruments) n'avaient pas été réalisés avec suffisamment de rigueur. Il en découlait que les nappes sonores sur lesquelles elle devait chanter manquaient de justesse elles-même. guerre

Comme Il est particulièrement difficile de chanter juste sur un accompagnement un peu faux, on peut aisément imaginer que ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. confuse

Pour le reste je trouve que Françoise Hardy boude comme le ferait une enfant gâtée que l'on a contrariée :oui , acceptant de bonne grâce de composer ses chansons mais de mauvaise grâce de les enregistrer, de faire de la promotion télé, de chanter.... colere C'est une position totalement infantile pour quelqu'un qui a choisi le métier de chanteuse, aussi talentueuse soit-elle dans l'identification des mélodies et dans l'écriture de ses textes. confuse

Heureusement, aujourd'hui Françoise assume mieux le revers de la médaille et nous offre le bonheur de chansons supplémentaires, de temps à autre. danse
Revenir en haut Aller en bas
Alain
Maître des dés
Maître des dés
avatar

Masculin Nombre de messages : 484
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy par Jean-Eric Perrin (4ème partie) Mer 18 Avr 2012 - 17:19

En lisant l'article, j'ai eu l'impression que toutes les frustrations liées à l'enregistrement de Décalages étaient encore tellement vivaces que Françoise Hardy n'avait ni la lucidité nécessaire pour mesurer ses propos ni suffisamment calmé sa colère pour prendre du recul. Du coup, l'article fait ressortir un côté Caliméro geignard et assez déplaisant même si son ressenti était probablement assez exact sur le fond.
Il y a aussi il me semble une certaine part d'insistance à débiner tous les à côté de la production artistique comme si en enfonçant le clou avec autant d'énergie elle pouvait garantir un départ sans retour. scratch Une sorte de méthode visant à s'autopersuader de la pertinence de sa décision de prendre le large....
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy par Jean-Eric Perrin (4ème partie) Jeu 19 Avr 2012 - 19:11

Hé, n'oubliez quand même pas un moment de grâce Mais dans les années 70, où justement j'ai commencé à faire des choses plus intéressantes, que je réécoute aujourd'hui avec une certaine satisfaction ... Bon pas de quoi crier Alléluia, j'en conviens, juste un petit rayon de lucidité entre deux auto flagellations clown
Revenir en haut Aller en bas
luc
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1649
Age : 65
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 20/07/2009

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy par Jean-Eric Perrin (4ème partie) Ven 20 Avr 2012 - 18:21

Je trouve qu'en plus, elle n'était pas en grande forme point de vue style.

"Mais comme je ne sais pas faire avec tout ça, je trouve que je me nuis à moi-même. J'ai hâte d'en finir avec tout ça. Cet album, c'est le dernier à cause de ça, justement. De la télé, et des photos parce que les photos, j'aime presque aussi peu ça..."

Cela a un petit côté "petit nègre" des années 1920...
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy par Jean-Eric Perrin (4ème partie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: