Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy interviewée par Gérard Miller (3ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy interviewée par Gérard Miller (3ème extrait) Mar 14 Aoû 2012 - 19:20

En 2010 paraissait Le divan et le confessionnal de Gérard Miller, un livre reprenant les entretiens marquants de l'auteur avec des personnalités pour le compte du magazine chrétien La vie. Un chapitre était consacré à Françoise Hardy.

Aujourd'hui, à chaque nouvel album, on vous couvre de lauriers. J'imagine que vous vous êtes depuis longtemps réconciliée avec vous-même.
Non, chanter m'est toujours aussi difficile. Je me dis sans cesse que je devrais être plus performante. J'admire Julien Clerc, qui a pris des cours de chant toute sa vie, j'aurais dû faire comme lui. Je n'aurais peut-être pas été capable pour autant de faire de la scène, mais j'aurais été moins handicapée par ma voix ou par le rythme.

Françoise Hardy - Gérard Miller
Qu'est-ce qui vous a fait défaut ? La détermination ?
C’est le moins que je puisse dire. Je n'ai jamais eu de vraie détermination. Encore aujourd'hui, lorsque j'ai envie de faire quelque chose avec quelqu’un, je n’ose pas le lui demander, j'ai trop peur de l'importuner. C'est comme ça, la plupart du temps, je suis dans une position masochiste, à plat ventre devant les gens que j'estime, et dès qu'il y a le moindre risque de les embarrasser, je pars en courant.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy interviewée par Gérard Miller (3ème extrait) Mer 15 Aoû 2012 - 18:13

Je suis étonnée qu'elle acquiesce sur le manque de détermination. Son tout premier rêve était d'enregistrer un disque et, malgré son jeune âge, elle y est parvenue. Si ce n'est pas signe de détermination je n'y comprends rien confused . Etre particulièrement timide et peu sûr de soi n'empêche pas d'être déterminé pour autant. A mon sens c'est plutôt l'assurance qui lui a manqué, sa quête perpétuelle de son idée de la perfection ne faisant qu'accroître son manque de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy interviewée par Gérard Miller (3ème extrait) Jeu 16 Aoû 2012 - 13:31

Quand Françoise Hardy veut vraiment quelque chose, elle s'y tient et va jusqu'au bout (comme par exemple écrire ses mémoires toute seule). Pour ça il faut qu'elle en est pleinement envie comme par exemple enregistrer son premier disque. ange vert

En revanche elle n'a probablement jamais voulu être "totalement" une chanteuse... siffle ... dans le sens où elle déteste être en représentation. divers

C'est plutôt le manque de motivation que de détermination qu'il faudrait mettre en avant dans les projets qui n'ont pu se faire. jongleur

Ca ne l'empêche pas d'être consciente de ce qu'elle aurait pu faire pour améliorer la donne comme par exemple prendre régulièrement des cours de chant. Mais pour ça il aurait fallu qu'elle en ait le désir. musique
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy interviewée par Gérard Miller (3ème extrait) Jeu 16 Aoû 2012 - 18:10

Ton analyse est intéressante Alexandre. Sans vouloir lancer de débat pseudo philosophique, la motivation n'est-elle pas le moteur de la détermination ? clown
Revenir en haut Aller en bas
Lil' Bear
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1262
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 03/02/2008

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy interviewée par Gérard Miller (3ème extrait) Ven 17 Aoû 2012 - 0:45

Avoir peur d'importuner quelqu'un est quand même un signe d'intelligence, en soi. Le contraire, c'est être sans-gêne, ou égocentrique. Il est cependant vrai qu'il faut parfois ne pas avoir peur de forcer les choses, d'emmener les autres là où ils ne veulent pas forcément aller, dans ce cas il faut vraiment avoir confiance en son instinct, être inspiré, avoir une vision précise de son projet, même s'il reste toujours le risque d'emmener tout le monde en galère. clown

Je crois que la plupart des projets artistiques sont hasardeux et "se créent en chemin" de toute façon, une fois l'impulsion donnée. Il y a une sorte d'imprévisible mélange de travail et de talents conjugués qui s'opère. Le résultat obtenu n'est jamais exactement ce qu'on envisage. Et je crois que souvent ce résultat dépasse les espérances initiales, avec l'avantage de la surprise. C'est ce qu'il y a de beau dans l'art comme dans la vie.

Il se peut que j'embellisse les choses, et qu'il existe aussi de mauvaises surprises, quand on se retrouve avec quelque chose qu'on ne voulait pas faire au départ, et qu'on regrette d'avoir fait (peut-être est-ce le cas de Françoise avec certains de ses albums, et pas seulement les premiers) mais dans ce cas je crois bien que le problème ait été ailleurs, sur "le chemin de la création" justement. Si l'artiste s'investit peu, il y a des chances pour que le résultat déçoive. Pour moi, Françoise chantant du Michel Jonasz par exemple, c'est très saugrenu, je trouve que leurs styles ne vont pas ensemble, même sur le terrain de la mélancolie.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy interviewée par Gérard Miller (3ème extrait) Ven 17 Aoû 2012 - 13:59

Je trouve quand même que Françoise a fait quelques très jolies choses avec Michel Jonasz comme par exemple "Hallucinogène", "Si c'est vraiment vraiment vrai", "Nous deux , nous deux et rien d'autre". rose (Certains iront aussi jusqu'à évoquer "Que tu m'enterres" ange vert ). Dans un autre registre j'aime bien aussi "Juke box" et "Musique saoule" mais là évidemment, Françoise était un peu présente à contre cœur. jongleur

Je pense qu'en fait Françoise était beaucoup plus exigeante quand elle composait elle-même les musiques. Elle avait osé tenir tête à Vogue pour obtenir l'autorisation d'enregistrer en Angleterre. amour Dans le fameux reportage d'enregistrement à Londres, on la sent heureuse de travailler avec Charles Blackwell auprès de qui elle ose demander "moins de boum boum" (less "background"). musique

De façon générale je pense que Françoise sait toutefois mieux réagir et apporter des remarques sur quelque chose qui lui est présenté (une maquette par exemple) que de vraiment décrire d'elle-même ex nihilo ce qu'elle aimerait comme musique. amour Elle pouvait concilier le mieux les deux (critique et création) quand elle s'abandonnait elle-même à l'écriture totale des chansons, quand elle était motivée ET déterminée ( Wink ).
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy interviewée par Gérard Miller (3ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: