Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 31 octobre 2012 - Culture box

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 31 octobre 2012 - Culture box Jeu 1 Nov 2012 - 17:11

Françoise Hardy : un roman et un album pour chanter "L’amour fou"
Par Laurence Houot Publié le 31/10/2012 à 19H43

Quatre ans après son autobiographie "Le désespoir des singes" (Robert Laffont, 2008), qui avait fait grand succès, Françoise Hardy publie cette fois un roman, "L’amour fou", qui sort en même temps que son dernier album éponyme.

Après une autobiographie réussie, Françoise Hardy s’est cette fois aventurée dans l’écriture d’un roman, sans abandonner toutefois totalement sa propre histoire. Elle ne s’en cache pas, "L’amour fou" est inspiré de sa vie amoureuse, concentré d’amours vécues et de personnages masculins aimés.

Dès les premières pages du livre c’est dit, ça ne va pas être joyeux. Sa vie sentimentale est une répétition d’histoires dont le scénario ne varie guère. Une femme, peu sûre d’elle, tombe éperdument amoureuse d’un homme, qui lui en fait voir de toutes les couleurs. La femme subit les humeurs de l’homme, tantôt tendre, tantôt glacial. La pauvre amoureuse ne vit plus qu’au rythme imposé par l’objet de sa passion, un pas en avant, un pas en arrière, entre joie sans retenue et désespoir non contenu.

L'enfer et le paradis

Dans ce roman, l’homme s’appelle "X." et la femme "Elle". Ils sont jeunes et beaux, ont en commun la grâce et l’élégance et aussi une forme de manque de confiance en soi, qui rend toute relation amoureuse condamnée d’avance à la souffrance.

Le récit est débarrassé de toute contingence extérieure, entièrement consacré à ce huis clos amoureux. Un homme et une femme, seuls au monde, où sont à peine évoquées les autres amours de "X.", ou la vie qui va.

Si le livre est un roman, on se demande pourquoi Françoise Hardy n’a pas donné de nom à "X." ni à "Elle". On se demande aussi pourquoi vers la fin du livre, "X." se transforme en "tu" et "Elle" en "je". On se réjouit seulement que le style s’en trouve miraculeusement allégé.

Ce jeu de "Je t’aime moi non plus" est entrelardé d’analyses psychologiques, hélas inopérantes sur le déroulement malheureux des événements. De dénouement il n’y en a pas, les amoureux étant éternellement condamnés à souffrir. Rien à voir donc, avec "L’amour fou" de Breton, qui était au contraire une invitation au bonheur à deux.

Que faire ? Ecouter le prometteur dernier album de Françoise Hardy, dont des extraits circulent déjà un peu partout sur la toile, et se consoler de ce roman un peu maladroit, en se disant que toute cette souffrance n’aura finalement pas servi à rien.

(source : http://www.francetv.fr/culturebox/francoise-hardy-un-roman-et-un-album-pour-chanter-lamour-fou-123951 )
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Jeu 1 Nov 2012 - 17:24

J'ai commencé la lecture du roman et dois admettre que la vision qu'en donne Laurence Houot me semble plutôt exacte.

Il s'agit d'une sorte de rétrospective des tourments de "Elle", personnage féminin qui passe son temps à disséquer ses faits et gestes pour se situer vis à vis de X, l'objet de ses tourments.

Connaissant assez bien la biographie de Françoise Hardy, j'imagine aisément que le roman évoque principalement le fameux inconnu qui lui fit perdre la tête de 1988 à 1994. On retrouve les mêmes réflexions que celles qui avaient conduit à la sortie de l'album Le Danger, où l'amour non réciproque finit par s'auto consumer.

Le livre ne dit pas vraiment d'où sort cet homme si envoutant mais son comportement mi-enfant mi-égocentrique met en relief le côté masochiste de l'héroïne qui essaie par tous moyens d'être aimée mais n'y parvient pas. Elle s'abime en conjectures en interprétant chaque silence, chaque clignement d'yeux pour un être qui ne s'en soucie guère. Bref, on reconnaît le sacrifice inutile d'une amoureuse qui voue un culte à un homme qui ne la mérite pas. Le tragique de l'histoire est qu'elle se rend bien compte de ce gâchis personnel mais pour autant elle n'arrive pas à y échapper.

Dur Dur. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Peut-être que la suite du livre redonnera un peu d'espoir ?[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
MarcelPP
Spécialiste
Spécialiste
avatar

Masculin Nombre de messages : 205
Age : 53
Localisation : Vannes
Date d'inscription : 01/11/2009

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Jeu 1 Nov 2012 - 18:24

Je viens de terminer la lecture de "l'amour fou". Quelques remarques au débotté!

Si j'ai déploré l'aspect "appliqué" de l'écriture (avec ses mots de plus de 15 lettres, ses (trop) longues phrases...), j'ai été interpellé par la franchise, la lucidité de l'héroïne/écrivain.
Françoise Hardy cite Proust (la longueur de certaines phrases est-elle un hommage inconscient ?) et on se retrouve dans "la Prisonnière" avec cette relation disséquée comme sur une table d'autopsie.
Le passage de la 3ème à la 1ère personne m'a beaucoup plu contrairement à l'auteur de l'article ci-dessus : j'y vois une prise en main de l'auteur, une façon de dire "c'est bon, j'arrête de me cacher derrière l'écrivain, "je suis moi", j'assume, même si l'image que je me renvoie de moi-même est loin d'être flatteuse."
Je note aussi une extrême pudeur de Françoise Hardy à parler de sexe : ce qu'elle en écrit tient plus du journal intime de jeune fille que de l'analyse de la dame mûre qui se retourne sur son passé. Cela reste cependant touchant pour la midinette que je suis resté.
Ce serait intéressant de lire ce roman sans tenir compte de l'auteur, car, contrairement à toi, Jérôme qui semble t'être détaché de la vraie personnalité de X, j'y ai vu sans cesse l'ombre de Jacques Dutronc. De plus l’œuvre chantée de Françoise est partout présente et j'ai souvent eu envie de me lever pour écouter telle ou telle chanson.
Je suis donc heureux d'avoir découvert ce joli petit roman (qui me semble trop aride et décharné, malgré le sujet pour plaire au plus grand nombre), je m'y suis souvent retrouvé et trouve qu'il ne dépare pas dans le grand œuvre de notre chère Françoise!
Et comme il se doit dans ce genre d'histoire, la fin est ouverte (béante) même si on sait à quoi s'attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Jeu 1 Nov 2012 - 20:17

C'est vrai que l'on peut aussi discerner l'ombre de Jacques Dutronc sous la personnalité de X. Mais étrangement, je pense que X. n'a pas autant d'épaisseur que le personnage féminin du roman. Du coup, je le trouve trop frêle et fade pour représenter Jacques Dutronc même si bien sûr de temps à autres certains traits bien connus apparaissent de temps à autres, comme par exemple le silence utilisé comme une réponse à une requête.
Néanmoins, je trouve le personnage masculin du roman plutôt falot et antipathique, jouant sur la facilité d'être idéalisé et n'abattant pas vraiment la carte de ses sentiments. La femme me paraît outrageusement sous l'influence d'un romantisme suranné et masochiste mais bien à l'image de son auteur. Wink
Le livre me semble jouer sur un créneau très ténu qui ne peut pas toucher tous les publics. Mais, sait-on jamais ? clown
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
luc
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1649
Age : 65
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 20/07/2009

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Ven 2 Nov 2012 - 10:32

qui me semble trop aride et décharné, malgré le sujet pour plaire au plus grand nombre

Au vu de ce genre de réflexion, et bien, l'auteur ne serait pas Françoise, que je ne l' achèterais pas !!!
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Ven 2 Nov 2012 - 11:06

Bon ben j'ai lu le livre mais honnêtement j'ai eu beaucoup de mal à entrer dedans tellement les personnages ont un comportement qui m'est étranger. No

L'histoire se déroule surtout sur les premières années d'une passion à sens unique où l'homme est perpétuellement en fuite et la femme en attente d'un soupçon d'éveil d'intérêt de sa part. Sleep

Alors qu'il est plutôt bref et bien écrit, j'ai eu toutes les peines du monde à le lire. A cause du refus de baptiser ses personnages, ces derniers n'existent pas vraiment et on finit par ne plus toujours comprendre le sens des phrases, colere

Par moments on retrouve les angoisses métaphysiques de Françoise déjà abordées dans le Désespoir des Singes mais de façon plus abstraites. Pendant toute la lecture, je me suis demandé pourquoi l'héroïne n'envoyait pas valser son amant virtuel. Elle accepte tout : son absence, sa rudesse, ses infidélités, ses méchancetés, etc. Pourquoi tant d'abnégation ? Je comprends en tous cas pourquoi Françoise aime Histoire d'O. Pas d'émoi littéraire pour moi pirat

En résumé : un livre pour découvrir Françoise en filigrane mais pas trop pour ses talents d'écrivain. siffle
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Ven 2 Nov 2012 - 16:32

Je trouve qu'il y a un hiatus entre le titre du livre et ce que représente l'amour fou.

Je vois l'amour fou comme un amour réciproque et fusionnel alors que Françoise le présente davantage comme une perte totale de soi, une absence de discernement.

La première vision est plutôt optimiste même si elle induit ausii des difficultés avec le quotidien. La seconde est plus idéaliste et destructrice et sa folie en est négative.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
MarcelPP
Spécialiste
Spécialiste
avatar

Masculin Nombre de messages : 205
Age : 53
Localisation : Vannes
Date d'inscription : 01/11/2009

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Ven 2 Nov 2012 - 17:31

"J'ai relu un amour de Swann"...
Faut-il rappeler la dernière phrase de ce sublime roman " Dire que j'ai gaché des années de ma vie, que j'ai voulu mourir, que
j'ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas,
qui n'était pas mon genre !"
L'amour fou n'est-il pas celui qui nous égare, qui nous rend ectoplasmique, qui nous enferme dans l'idée fixe que l'autre est et sera toujours le(la) seul(e) ?
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Ven 2 Nov 2012 - 20:47

Tout est question de définition de ce qu'on appelle "amour fou".

Visiblement ici, il s'agit de vivre un amour de façon totalement inconséquente, Wink

Jusqu'à présent je n'y voyais en terme de folie que l'intensité d'une passion réciproque, ce en quoi apparemment je m'égarais. clown
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 31 octobre 2012 - Culture box Sam 3 Nov 2012 - 19:21

En résumé (?) à chacun son "amour fou" et ce qu'il représente pour soi. On parle ici d'intime, tant spirituel qu'émotionnel clown
Revenir en haut Aller en bas
 
31 octobre 2012 - Culture box
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Actualité de Françoise :: Archives :: L'amour fou (promo)-
Sauter vers: