Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 26 novembre 2012 - MyBOOX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8325
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 26 novembre 2012 - MyBOOX Lun 26 Nov 2012 - 20:17

Françoise Hardy : son livre "L'Amour fou" a failli ne jamais paraître
26/11/2012

Le roman de Françoise Hardy, L’Amour fou, récemment publié aux éditions Albin Michel, a bien failli ne jamais voir le jour, d’après ses confidences à MyBOOX.

"Ce texte, je l’ai écrit il y a plusieurs années et je suis revenue dessus plusieurs fois, nous confie Françoise Hardy. Jusqu’au jour où, en 2011, j’ai réalisé qu'on le retrouverait après ma mort et qu’il mettrait mon fils dans l’embarras. J’ai donc souhaité m’en débarrasser".

Dans ce récit très personnel, L’Amour fou, paru aux éditions Albin Michel pour ses 50 ans de carrière, Françoise Hardy commence par raconter l’histoire, à la troisième personne du sentiment puissant et douloureux d’une femme à l’égard d’un certain X. Puis transforme le roman en déclaration d’amour à la première personne dans les derniers chapitres du livre.

A deux doigts de tout effacer de son disque dur, pensant aux recherches qui suivraient sa mort et aux traces qu’elle ne voulait pas laisser, Françoise Hardy fut arrêtée à temps par son psy, à qui elle expliqua la situation.

"Mon psy m'a interdit de tout effacer"
"Il m’a dit avec autorité ‘je vous interdis de faire cela ‘. J’y ai donc longuement réfléchi, c’était un vrai dilemme. Et lorsque mon éditeur Stéphane Barsacq chez Albin Michel m’a proposé de marquer le coup pour mes 50 ans de carrière, j’ai pensé que je n’avais pas tellement d’autre façon de le faire. Je suis de plus très influençable et mon éditeur, qui connaissait l’existence de ce texte, voulait que je le publie".

Au moment d’écrire ce manuscrit, Françoise Hardy n’avait donc aucune intention de le publier. Elle souhaitait simplement le montrer aux personnes qu’elle aimait, "éventuellement à ceux qui ont inspiré le livre". Pourquoi un tel labeur, sans projet de publication ? Parce que pour cette musicienne, qui avait déjà signé une autobiographie en 2008, Le Désespoir des singes, l’écriture a des vertus thérapeutiques.

L'écriture est cathartique
"Cela a toujours été cathartique pour moi, nous confie-t-elle. Je ne sais pas comment j’aurais supporté l’extrémité avec laquelle je traverse les relations sentimentales sans l’écriture, de textes littéraires ou musicaux. Ce qui m’aide profondément, c’est l’impression, je dis bien l’impression (elle insiste ndlr), de faire quelque chose de joli à partir d’un sentiment très douloureux. C’est un mécanisme de sublimation. Avant je composais des mélodies mais depuis plusieurs années, pour cette raison, je n’écris que des textes".

Il me reste très peu d'années et plus de projets
Des confidences qui nous amènent naturellement à penser que Françoise Hardy possède bien quelques manuscrits sous le coude. Et bien non, nous dit elle. "Cela paraît difficile à croire, mais imaginez vous qu’en janvier j’entre dans ma 70e année. Le temps fait son œuvre et vient un jour où l’on constate de plus en plus les ravages physiques des maux dont on croit être libérée. Si ça se trouve, il me reste très peu d’années et vous ne pouvez pas imaginer le travail qu’une telle publication représente !".

Propos recueillis par Lauren Malka

( source : http://www.myboox.fr/actualite/francoise-hardy-son-livre-l-amour-fou-failli-ne-jamais-paraitre--19467.html )
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8325
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 26 novembre 2012 - MyBOOX Mar 27 Nov 2012 - 7:59

Toujours sur "Myboox", un nouvel article consacré aux lectures de Françoise Hardy. soleil

Françoise Hardy, amoureuse folle des écrivains anglo-saxons du XIXe siècle
26/11/2012

Françoise Hardy, interrogée sur le titre de son livre et de son album L’Amour fou, a expliqué plusieurs fois qu’il ne s’agissait pas du tout d’un hommage à André Breton dont elle trouvait les livres illisibles. Pour MyBOOX, elle en dit un peu plus sur ses goûts et dégoûts littéraires.


"C’est un roman illisible pour moi, je ne dis pas qu’il est illisible en général !". Françoise Hardy a plusieurs fois essayé de se coller à André Breton, mais il n’y a rien à faire. "Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu le même problème avec Nadja d’André Breton, je n’accroche pas".

S’avouant peu sensible, voire allergique à la poésie, Françoise Hardy n’a pas plus d'affinité avec Arthur Rimbaud, qu’elle trouve assez froid. "J’ai apprécié Baudelaire et Musset à l’école, mais je n’aime pas les poèmes sans commencement, sans chute, sans histoire".

"Je relis les oeuvres que j'ai aimées dans mon adolescence"

En vraie mordue de littérature, la musicienne est sélective et confie passer un temps fou à relire les livres qui l’avaient enthousiasmée dans son adolescence et qu’elle craint d’oublier. "J’ai par exemple récemment relu Ma cousine Rachel de Daphné du Maurier. Je ne m’attendais pas à l’effet que cela me ferait. Ce livre est un chef d’œuvre absolu !". Des retrouvailles qui amènent Françoise Hardy sur un terrain familier, celui de la littérature anglo-saxonne du XIXe siècle, une vraie passion. "J’ai découvert Henry James et Edith Wharton sur le tard mais j’ai tout lu et relu en entier. Avec ces auteurs, je me sens bien, j’ai l’impression d’être dans mon élément".

"Les histoires d'amour impossibles me captivent"

Pas étonnant, lorsque l’on sait que l’une des œuvres majeure d’Edith Wharton, Le temps de l'innocence, adaptée au cinéma par Martin Scorsese, met en scène, tout comme la majorité des textes de Françoise Hardy, une histoire d’amour impossible et malheureuse. "Je suis accrochée à ce thème, je ne sais pas pourquoi. Ca devrait pourtant retourner le couteau dans la plaie, et c’est d’ailleurs ce qui se produit mais cela me captive".

Edith Wharton, Henry James, mais aussi William Wilkie Collins, Anthony Trollope et Rosamond Nina Lehmann … Françoise Hardy se révèle en somme intarissable sur les écrivains qu’elle admire, réunis selon elle par le caractère "captivant" de leurs histoires. "J’ai dû garder une âme d’enfant, conclue-t-elle, j’aime que l'on me raconte des histoires".

Propos recueillis par Lauren Malka

( source : http://www.myboox.fr/actualite/francoise-hardy-amoureuse-folle-des-ecrivains-anglo-saxons-du-xixe-siecle--19469.html )
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8325
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 26 novembre 2012 - MyBOOX Mer 28 Nov 2012 - 20:42

Allez.... Encore un petit "Myboox" pour la route. Wink

"La Vérité sur l’Affaire Harry Québert" de Joël Dicker, lu et approuvé par Françoise Hardy
27/11/2012

Françoise Hardy, qui vient de publier un livre et un album tous deux intitulés L’Amour fou, a lu et approuvé le roman de Joël Dicker, La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert.


Intarissable sur la littérature anglo-saxonne du XIXe siècle, Françoise Hardy est peu loquace lorsqu’on l’interroge sur les auteurs contemporains. Auteur d’un livre récent paru chez Albin Michel, L’Amour fou, la musicienne est pourtant bien obligée de partager les plateaux télés et radios avec d’autres auteurs de son époque. L’occasion de découvrir au moins un romancier qui mérite le détour, selon elle. Il s’agit du fameux Joël Dicker, jeune écrivain de 27 ans qui a reçu, avec son livre La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert (Ed. Fallois), le grand prix du roman de l’Académie française et le prix Goncourt des lycéens.

"On est tenu en haleine du début à la fin"

Evoqué en long et en large par Laurent Ruquier sur le plateau d’On n’est pas couché, le roman de Joël Dicker a fini par interpeller la musicienne : "Je suis allée chez le libraire près de chez moi, persuadée qu’il n’y en aurait plus vu qu’on ne parle que de ce livre, et j’ai eu de la chance car il restait un exemplaire". Verdict, "captivant !". "J’ai trouvé qu’on était tenu en haleine du début à la fin".

"La chute est un peu décevante"

Une qualité qui peut se transformer en déception pour cette compositrice qui se dit elle-même attachée aux chutes. "En musique, comme en littérature, j’y suis très attentive" nous confie-t-elle. "Et il y a un tel suspens tout au long du roman que la fin est un peu décevante. Mais il y a de très belles pages, ce qui est rare dans la littérature contemporaine".

Entichée de littérature anglo-saxonne du XIXe siècle, Françoise Hardy se montre sévère avec les écrivains contemporains. Seuls Patrick Modiano, Michel Houellebecq ainsi qu’Anne Perry - que Dominique Modiano lui a fait découvrir - trouvaient, jusqu’à présent grâce à ses yeux. Nouveau challenge relevé pour le multi-primé Joël Dicker !


Propos recueillis par Lauren Malka

( source : http://www.myboox.fr/actualite/la-verite-sur-l-affaire-harry-quebert-de-joel-dicker-lu-et-approuve-par-francoise-hardy--1 )
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 26 novembre 2012 - MyBOOX Jeu 29 Nov 2012 - 13:25

Même si c'est du copier / coller d'un peu partout, c'est plutôt bien fait. clap

Et puis apprendre que le livre est commercialisé "grâce" au psy, c'est assez délicieux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
26 novembre 2012 - MyBOOX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Actualité de Françoise :: Archives :: L'amour fou (promo)-
Sauter vers: