Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy répond à The Independent (6ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy répond à The Independent (6ème extrait) Mar 22 Jan 2013 - 20:01

Le 5 février 2005, paraissait une interview de Françoise Hardy accordée au journal The Independent.

On continue à parler des raisons qui poussent parfois à percevoir la timidité comme de la froideur, puis je demande à Hardy pourquoi sa carrière cinématographique s'est terminée avec le film Grand Prix en 1967. Elle dit qu'elle n'a jamais aimé être devant la caméra et qu'elle a toujours eu des problèmes avec la façon dont les réalisateurs la présentaient. "La mémoire est une chose très décevante", ajoute-t-elle, lorsqu'elle est interrogée sur sa brève apparition dans la comédie de 1965 Quoi de neuf, Pussycat ? scénarisée par Woody Allen. "Je ne me rappelle rien du tournage ; sauf que j'ai accepté le rôle dans l'espoir d'entrevoir Peter O'Toole. Je me suis dit : "Je vais travailler avec lui. Et en plus je vais être payé pour ça ? Ça ne peut pas être mal ! "".

De toute évidence, la jeune Hardy a souvent été admirée. Et même au début de 1995, quand le groupe britannique pop Blur a commencé à chanter ses louanges alors que Hardy approchait de ses 51 ans, elle n'a pas songé à les contacter pour une collaboration, aussi séduisante que pouvait être l'idée. Mais ensuite elle a vu Damon Albarn interviewé par MTV ("Il avait quelque chose de spécial qui m'a rappelé mon mari"), et deux jours plus tard, elle était stupéfaite de recevoir un fax de la maison de disques du groupe disant que leur vœu le plus cher pour le nouvel an était d'enregistrer avec elle.

"Deux jours plus tard, ils étaient chez moi" rit-elle. "J'ai trouvé que Damon était une personne très tendre et délicate. Je me suis demandé pourquoi ils voulaient enregistrer " To The End " avec moi, mais j'ai découvert que Graham (Coxon, ex-guitariste de Blur) aimait beaucoup une partie de mon travail passé. Plus tard, j'ai entendu dire que les autres ont voulu travailler avec moi pour faire plaisir à Graham, mais je ne sais pas si c'est vrai. "

Grand Prix - Françoise Hardy -  Damon Albarn
Texte original : We talk more about how shyness is sometimes misconstrued as coldness, then I ask Hardy why her film career ended with 1967's Grand Prix. She says she never enjoyed being in front of the camera, and always had problems with the way directors presented her. "Memory is a very disappointing thing," she adds, when quizzed about her brief appearance in the 1965 comedy, What's New, Pussycat?, scripted by Woody Allen. "I remember nothing of the filming; only that I accepted the part in the hope of catching a glimpse of Peter O'Toole. I thought, 'I'm going to work with him, and get paid also? That can't be bad!'"Clearly, the young Hardy was often star-struck. And even at the start of 1995 when Brit poppers Blur began singing her praises and Hardy was approaching 51, she didn't dream of contacting them about a collaboration, much as the idea appealed. But then she saw Damon Albarn being interviewed on MTV ("He had something special about him which reminded me of my husband"), and two days later she was amazed to receive a fax from the band's record company saying that their dearest hope for the New Year was to record with her. "Two days after that, they were in my house," she laughs. "I thought Damon was a very tender, delicate person. I wondered why they wanted to record 'To The End' with me, but I found out that Graham (Coxon; ex-Blur guitarist) was very fond of some of my past work. Later, I heard that the others wanted to work with me to please Graham, but I don't know if that's true."
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
Françoise Hardy répond à The Independent (6ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: