Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Mojo - Numéro de Mai 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Mojo - Numéro de Mai 2013 Mer 17 Avr 2013 - 14:43

Dans la logique de la promotion anglaise, il y a un article très sympa paru dans le Mojo de "May" sous la plume de David Hutcheon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A 1960s icon sets a new highwater mark.
A collaboration with Blur aside, in Britain Hardy is best known for her quintessential French pop recordings of the mid-'60s. Yet, unlike many of her peers on this side of the Channel, Hardy never went quietly into the twilignt of light-entertainment or the nostalgia circuit - indeed, this is her fifth album since 2000. It's also, perhaps, her best : a set of ballads built around piano and strings, on which the promises, infelicities and heartbreaks of an impossible love are laid bare. Naturally, there is more depth to it than that : inspired by Edith Wharton and Henry James, Hardy has written a novel, and this is its soundtrack (take that, Fifty Shades of Grey).
Somewhere between the Moonlight Sonota-inspired titel track and the desolate L'enfer et le paradis, Hardy will make you forget Tous les garçons et les filles was ever considered her finest song.


Ma traduc: Wink

Une icône des années 1960 établit une nouvelle marque de la ligne des hautes eaux.
En dehors d'une collaboration avec Blur, en Grande-Bretagne, Hardy est surtout connue pour ses enregistrements pop français par excellence du milieu des années 60. Pourtant, contrairement à beaucoup de ses pairs de ce côté de la Manche, Hardy ne s'est jamais laissé entraîner tranquillement dans le piège des lumières du divertissement ou dans le circuit de la nostalgie - d'ailleurs, c'est son cinquième album depuis l'an 2000. C'est aussi, peut-être, son meilleur : un ensemble de ballades construites autour d'un piano et de cordes, sur lesquelles les promesses, les frustrations et les cœurs brisés par un amour impossible sont mis à nu. Naturellement, il y a dedans plus de profondeur que ça : inspirée par Edith Wharton et Henry James, Hardy a écrit un roman, dont l'album est la bande son (prenez ça comme cinquante nuances de gris).
Quelque part entre la piste titre inspirée par la sonate au clair de lune et la désolation de "L'enfer et le paradis", Hardy vous fera oublier que "Tous les garçons et les filles" a toujours été considérée comme sa plus belle chanson.

Bon c'est vrai que la conclusion fait un peu peur (savoir que "Tous les garçons et les filles" est sa plus belle chanson) mais quand même cela donne espoir que l'amour fou puisse faire une percée au Royaume Uni. soleil
Revenir en haut Aller en bas
 
Mojo - Numéro de Mai 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Actualité de Françoise :: Archives :: L'amour fou (promo)-
Sauter vers: