Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy et Thomas Dutronc dans Mères et fils (18ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy et Thomas Dutronc dans Mères et fils (18ème extrait) Sam 27 Avr 2013 - 9:38

En 2008, Françoise Hardy et Thomas Dutronc discutent ensemble à l'instigation des sœurs Massenet qui retranscrivent la rencontre dans un chapitre de leur livre "Mères et fils".

Thomas : C'est marrant parce que je pense qu'il y a énormément d'amour entre nous et, en même temps, chacun trace un peu sa route. Chacun a ses histoires, ses passions, ses centres d'intérêts, et essaye parfois de les partager mais sans que ça marche parce que les autres s'en foutent... En même temps, même si on se voit moins, on est quand même un clan. On s'appelle tout le temps.

Françoise : Oui, son père et moi devrions être séparés depuis longtemps, mais bon... nous n'avons jamais coupé les ponts. Comme tous les couples, nous avons passé des caps presque insurmontables et, finalement, nous n'avons jamais eu l'esprit de famille, ni le sens de la famille, étant donné que j'ai été élevée par une mère seule et que, du côté de la famille de ma mère, c'était une catastrophe. Dès mon plus jeune âge, j'ai souffert d'avoir affaire à des gens qui ne m'aimaient pas, que je n'aimais pas, avec qui je n'avais aucun atome crochu et qu'il fallait supporter, qu'il fallait aimer, parce que c’était la famille !

Françoise Hardy - Madeleine Hardy - Grand-Mère Hardy - Michèle Hardy
Françoise : Pour moi, les seuls liens qui comptent, ce sont les liens du cœur. Naturellement, les liens du sang n'excluent pas les liens du cœur. Pour moi, il n'y avait que ma mère que j'aimais dans mon enfance. Je n'aimais personne d'autre. Ma sœur, je ne l'aimais pas vraiment. Elle ne m'aimais pas non plus d'ailleurs, c'était réciproque. Ma grand-mère ne m’envoyait que des messages excessivement négatifs. Ma tante avait fait je ne sais combien d’enfants coup sur coup et déjà, à l'époque, je voyais ça d'un très mauvais œil ; je fais partie des gens qui ne supportent pas les familles nombreuses. C’est plutôt ton père qui est famille, très famille !
Thomas : Oui.
Françoise : La famille Dutronc, c'est une grande famille. Avant ta naissance, ton père ne voulait pas entendre parler d'avoir une fille. il ne voulait pas ! Comme si, quelque part, il savait qu'il aurait un garçon. Ça me traumatisait parce que je me disais qu'il y avait quand même une chance sur deux que ce soit une fille, mais secrètement j'espérais que ce serait un garçon.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy et Thomas Dutronc dans Mères et fils (18ème extrait) Sam 27 Avr 2013 - 18:36

Ce déballage d'une mère devant son fils pourrait, à tout le moins surprendre, sinon choquer. Au moins donne-t-elle dans la transparence, ce qui quelque part vaut mieux que les non-dits qui finissent par "pourrir" tout un chacun. J'avoue que je suis plus offusquée par l'attitude de J Dutronc qui ne voulait pas entendre parler d'avoir une fille. il ne voulait pas ! On a bien entendu le droit d'avoir des préférences, mais de là à traumatiser sa femme enceinte, ce n'est pas particulièrement délicat ni très mature No. Ils étaient jeunes il est vrai ! Laissons lui néanmoins le bénéfice du doute et gageons qu'il se serait pâmé devant une mini Françoise toute souriante clown
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy et Thomas Dutronc dans Mères et fils (18ème extrait) Lun 29 Avr 2013 - 15:09

C'est la première fois que je lis Françoise explicitement dire qu'elle n'aimait pas sa sœur. Dans le désespoir des singes on sentait bien que Françoise essayait de l'aider matériellement plus par devoir que par envie mais je pensais qu'il existait quand même un zeste d'affection. C'est toujours un peu difficile à comprendre quand l'amour coule de source dans sa propre fratrie. drunken
Sinon, je suis assez convaincu que quoi qu'il ait pu dire avant la naissance du bébé, si une petite fille avait pointée le bout du nez, Dutronc aurait probablement été très content tout de même. Mais... on ne refait pas l'histoire et de toute façon avec Thomas ils ont tiré le bon numéro. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy et Thomas Dutronc dans Mères et fils (18ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: