Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 4 décembre 2013 - Françoise Hardy dans Gala !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8469
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 4 décembre 2013 - Françoise Hardy dans Gala ! Mer 4 Déc 2013 - 7:56

Amoureuse d'une autre époque, entière, fidèle, à 69 ans, elle évoque les hommes de sa vie. Des messages personnels.

La dame reçoit chez elle. Bientôt septuagénaire, Françoise Hardy vit seule depuis quelque temps dans un appartement à l’ouest de Paris. Un espace de clarté où, pourtant, le bois sombre, le cuir et la couleur noire dominent. Tandis qu’elle s’installe dans un canapé, la chanteuse, archétype du vrai chic parisien, s’excuse quasi immédiatement de sa posture alanguie, expliquant qu’un lymphome diagnostiqué il y a dix ans lui cause des soucis pour se déplacer. En revanche, lorsqu’elle plonge dans ses souvenirs pour évoquer à la fois l’album Message Personnel (Warner) récemment réédité à l’occasion des 40 ans de sa sortie ou les hommes ayant accompagné sa vie, tout est clair, ordonné, précis. Elle assène même: «En parlant de ces années-là, tout le monde ment, enjolive, invente… Tout le monde, sauf moi !» Dont acte.

(...)

Jacques Dutronc

«Il ne m’a pas vraiment accompagnée, le terme est inadéquat! En revanche, mes sentiments passionnés pour lui m’ont accompagnée pendant une bonne vingtaine d’années. C’était à la fois intense et douloureux. Que j’aie pu rester si longtemps amoureuse de lui tient à son mystère, à son insaisissabilité, à ses absences prolongées et fréquentes. Cela a entretenu un état de manque qui, dans un premier temps, attise la flamme, mais finit par l’éteindre dans un second… S’il fallait qualifier Jacques, il aura été l’homme de ma vie, celui avec lequel j’ai vécu mes plus belles années, et je crois que cela vaut pour lui aussi. Et puis nous avons eu ce fils merveilleux et tellement désiré qui ne nous a apporté que du bonheur! Hier, au téléphone, Jacques, si avare de compliments, a lâché: «Il est bien, Thomas, il est bien…»

(...)

Serge Gainsbourg

«Nous avons eu une véritable relation d’amitié. Au fil du temps, je me suis aperçue qu’il était beaucoup plus seul et isolé qu’on pouvait l’imaginer. Alors qu’il venait de rencontrer Jane Birkin, il m’avait invitée au Coconnas, un restaurant très élégant de la place des Vosges, et s’était ouvert de ses tourments: Jane se trouvait dans le sud de la France où elle participait au film La piscine, avec Alain Delon en vedette, et Serge était convaincu qu’elle ne pourrait lui résister. Il ne comprenait pas qu’une jeune femme sensible à son charme à lui, serait fatalement insensible à celui de Delon. Des années plus tard, sa rupture avec Jane l’a anéanti et il me semble qu’il ne s’en n’est jamais remis. Dans les dernières années, il m’appelait souvent, à n’importe quel moment, il allait toujours mal et j’arrivais, je ne sais comment, à finir par lui arracher un sourire, à le faire rire. Il adorait Thomas. Récemment, j’ai vu une vieille émission de télévision où Serge Gainsbourg et Michel Berger chantaient ensemble. J’ai réalisé pour la première fois à quel point ils avaient été séduisants l’un et l’autre et me suis même étonnée de ne pas m’en être vraiment aperçue plus tôt! Il faut dire que j’étais folle de Jacques et ne voyais pas les autres hommes. Je n’étais pas une séductrice, et il n’y a jamais eu d’ambiguïté dans les rapports entre les hommes avec qui j’ai travaillé et moi.»

Son fils Thomas.

«Il est ma priorité, mais je ne crois pas qu’on puisse parler de relation fusionnelle avec lui. J’ai grandi avec une mère seule, et nous avons eu une relation trop proche, pendant beaucoup trop longtemps. Ayant souffert de son excès d’ingérence, je fais attention à garder une meilleure distance avec Thomas pour ne pas l’importuner. Les parents deviennent si agaçants avec le temps! Souvent, je lui envoie un mail pour lui dire que je l’ai trouvé très bien, à la télévision ou ailleurs. Il me répond, ou pas, et ça n’entame en rien le lien indestructible qui existe entre nous. Avec Jacques, c’est d’ailleurs un peu pareil, on ne se dérange pas. Il a été l’homme de ma vie, et rien ne changera cet état de fait. Quant à devenir grand-mère… J’aurais aimé pour Thomas que ça lui arrive plus tôt, car je suis sûre que cela le rendrait très heureux et qu’il serait un excellent parent. Des problèmes de santé m’handicapent et m’épuisent depuis plusieurs années et je crains juste de ne pouvoir être une grand-mère très utile si la situation se présentait.»

(...)

Retrouvez toutes les confidences de Françoise Hardy, dans Gala, demain en kiosque

http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/francoise_hardy_folle_de_jacques_je_ne_voyais_pas_les_autres_hommes_303468
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
4 décembre 2013 - Françoise Hardy dans Gala !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Actualité de Françoise-
Sauter vers: