Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 6 mars 2015 - Le Huffington Post

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8311
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 6 mars 2015 - Le Huffington Post Ven 6 Mar 2015 - 20:08

Françoise Hardy critique Cécile Duflot, la vieillesse, les féministes et bien d'autres choses dans "Avis non autorisés"
Le HuffPost    |  Par Lauren Provost


 Publication:  05/03/2015 15h35 CET    Mis à jour:  06/03/2015 09h38 CET  



CULTURE - Françoise Hardy est très énervée et elle a décidé d'écrire un livre pour dire toute sa colère. Dans un essai intitulé "Avis non autorisés" et qui paraît ce jeudi 5 mars, la chanteuse française de 71 ans dézingue à tout va.
"Le fil conducteur c'est tout ce qui m'énerve, en permanence", a résumé l'artiste dans l'émission "28 minutes" sur Arte. Politique, religion, féminisme, vieillesse... Hardy a bien des "messages personnels" à faire passer dans l'ouvrage qui sort 7 ans après son autobiographie "Le Désespoir des singes".
Alors que les bonnes feuilles commencent à sortir dans la presse et que l'artiste entame la promotion de son recueil de critiques, voici quelques-unes des choses que Françoise Hardy ne supporte pas.

Cécile Duflot "petite bonne femme" qui "glapit"


Parmi les hommes et les femmes politiques cités dans son livre, ce sont ceux d'EELV qui s'attirent certainement le plus de critiques de la part de l'artiste "car ils sont beaucoup trop politisés" au goût de François Hardy qui pense que l'écologie ne devrait pas être une histoire de droite ou de gauche.
Cécile Duflot est assassinée en trois phrases dans le livre: "Ses combats pour l'environnement ont beau être d'une importance incontestable, comment ne pas être choqué par l'arrogance et le sectarisme de cette petite bonne femme, persuadée de détenir la vérité au point de ne pas vouloir entendre ceux qui ne pensent pas tout à fait comme elle ou qui contredisent ses assertions en leur opposant des faits et des chiffres incontournables? Comment ne pas être irrité par sa logorrhée débitée sur un rythme de plus en plus précipité au point qu'on finit par avoir envie sinon de l'étrangler, du moins de la bâillonner pour qu'elle se taise enfin et nous laisse souffler? Elle ne parle pas: elle glapit."


Eva Joly "vieille coquette"


Emmanuelle Causse "matrone autoritaire" et Jean-Vincent Placé sont également victimes du courroux de Françoise Hardy. A propos d'Eva Joly, la chanteuse fait cette description très dure: "Une vieille coquette qui est minaudante et maladroite", écrit-elle.

Les féministes "hargneuses" et "moches"

"Je les trouve hargneuses, moches, c'est-à-dire pas féminines pour deux sous. Je n'ai jamais pu m'identifier en quoi que ce soit aux féministes. Il y en a toutefois certaines que j'aurais pu idéaliser…", écrit Hardy.
Virginia Woolf, femme de lettres et féministe, en prend aussi pour son compte. "C'est d'un ennui, mais d'un ennui. L'appréciation unanime qui auréole encore Virginia Woolf me dépasse. Elle n'est à mes yeux qu'une intellectuelle ennuyeuse, pas une romancière."

La vieillesse et l'exclusion des vieux


La vieillesse est un naufrage, répète Hardy dans son essai. "C’est une dévastation. L’insupportable déchéance du corps", a-t-elle confié à Paris Match. Non seulement il fonctionne moins bien, mais il se déforme. Personne ne peut nier les difficultés motrices ni les pertes de mémoire du troisième âge. Je n’invente rien. Me concernant, à 71 ans, je suis tellement mal en point que j’ai perdu 7 kilos par rapport à mon poids de base, déjà très bas. Et il y a ce ventre énorme, on dirait que je suis enceinte…"
"Les vieux tendent un miroir de la dégradation que nul n’a envie de saisir, poursuit-elle dans son interview pour l'hebdomadaire. Pour ne pas vivre cette exclusion, je reste seule, chez moi." Dans son ouvrage, la chanteuse française se confie aussi sur sa maladie qui l'affaiblit depuis 10 ans.

La gauche française "archaïque"


Françoise Hardy n'est pas une femme de gauche, elle ne s'en cache pas, et encore moins de gauche française. Pour elle, "la gauche française est quand même la plus archaïque d'Europe, voir même du monde!". "L'obstination des responsables socialistes, souvent issus de la bourgeoisie, à dresser les classes populaires contre les classes plus favorisées est une forme de manipulation dont la facilité finit par irriter", peut-on lire dans les extraits choisis par Le Figaro du livre "Avis non autorisés".

François Hollande et "ses fautes de français"

"Je suis offusquée par ses fautes de français", a-t-elle confié au Figaro, mais ça n'est pas tout: "Il semblerait que plus une idée est politique, mieux l'électorat le gobe. L'une des belles idées de François Hollande en arrivant au pouvoir aura été la mutualisation de la dette au sein de l'Union européenne. Cela revenait à ce que les pays dits vertueux, ceux dont les citoyens avaient fait de gros efforts pour rester dans les limites imposées par les traités européens, paient pour ceux des pays irresponsables. N'importe quelle personne sensée se rendait compte de l'aberration d'une telle proposition…"

Marguerite Duras, d'une "consternante nullité"


"La cinéaste est d'une inimaginable et consternante nullité, a confié Hardy au Figaro. Je me souviens du seul contact téléphonique que j'ai eu avec elle. Elle voulait absolument offrir le rôle de son prochain film à mon mari. Je lui ai alors demandé si elle avait vu 'L'important c'est d'aimer' (avec Jacques Dutronc). Elle m'a alors répondu: 'Non, et je n'irai pas. Mon entourage a trouvé ça mauvais.' Quelle outrecuidance! On ne peut pas imaginer pire cinéaste que Marguerite Duras! Quand elle se permet de critiquer ou d'être négative à propos de gens qui savent faire du cinéma, elle se ridiculise totalement.

Le scandale de la fin de vie


"Les médecins et les politiques qui ont en charge le problème de l'euthanasie n'ont toujours pas compris qu'il y a un moment pour les gens où l'existence est insupportable. Ils n'en ont rien à faire des soins palliatifs, ils veulent simplement cesser de vivre!", a témoigné l'auteure dans "28 minutes" avant de rappeler que c'est ce qui s'est passé avec sa mère, atteinte de la maladie de Charcot.
Pour connaître les choses que Françoise Hardy apprécie dans la vie, il faudra certainement attendre un nouvel ouvrage... Mais l'interprète de "Tous les garçons et les filles" cite tout de même quelques personnalités qu'elle supporte: Michel Rocard, l'ancien ministre Hubert Védrine, Nicolas Sarkozy qui lui est "extrêmement sympathique", Alain Juppé dont elle se sent "proche" politiquement, ou encore la navigatrice Maud Fontenoy, soutien de Nicolas Sarkozy et engagée pour la protection de l'environnement.

source : http://www.huffingtonpost.fr/2015/03/05/francoise-hardy-cecile-duflot-vieillesse-feministes-hollande-avis-non-autorises-livre-critiques-best-of_n_6807728.html
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
6 mars 2015 - Le Huffington Post
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Actualité de Françoise :: Archives :: Avis non autorisés (promo)-
Sauter vers: