Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Télé 7 jours - Mars 1986

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 7854
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Télé 7 jours - Mars 1986 Lun 2 Jan 2017 - 11:58

Article d'Isabelle Cauchois paru dans télé 7 jours (semaine du 17 mars 1986)

Difficile de rencontrer Françoise Hardy en ce moment, même si on la voit beaucoup à la télévision où elle "défend" son nouveau 45 tours. I faut dire que l'idole du temps des copains, même si elle se fait rare sur nos chaînes, est très occupée par sa passion de l'astrologie et de la graphologie : "En ce moment je rédige un livre qui rassemblera les interviews de personnalités de chaque signe du zodiaque que j'ai réalisées pour Radio Monte Carlo. Cela me tient à cœur car je veux prouver que l’astrologie est une chose sérieuse. j'ai retravaillé chaque interview en rencontrant à nouveau mes interlocuteurs. Tout ça sur mon petit ordinateur IBM PC, installé dans notre chambre. Je m'en sers aussi pour écrire mes chansons. En tout, j’aurai vingt-deux interviews, deux par signe, sauf pour le Bélier où Serge Gainsbourg a été tellement bavard et passionnant que je me suis résolue à ne rien couper, de même pour le Cancer, où j'ai interviewé un prête très intéressant. Le livre devrait sortir à la rentrée chez Flammarion".

En ce moment, Françoise y consacre ses journées : "Je me lève à 6 heures du matin, sauf samedi et dimanche, et ne m’interromps que pour faire les courses et préparer à déjeuner. Quand Jacques (Dutronc) n'est pas là (à midi avec Luigi et sa bande, il préfère découvrir les bons restaurants comme "Gérard et Nicole", leur nouveau rendez-vous place d'Alésia), je déjeune très vite, de céréales complètes ou de salade et de fromage, et me remets à travailler jusqu'au moment où Thomas, notre fils, rentre de l'école. Et puis, j'ai aussi à préparer chaque mois, ma chronique "le signe du moi" sur Radio Monte Carlo. L'horoscope quotidien Jean-Pierre Nicola s'en charge. Moi, je me contente de l'enregistrer".
Mais, ordinateur ou pas, quand on a la chance, comme nous, de pénétrer dans le refuge de Françoise Hardy, on s'aperçoit que la poésie et l'insolite sont toujours au rendez-vous.



Ainsi son nouveau disque : "Après "Moi vouloir toi" composé par Louis Chédid, il y a deux ans, je m'étais promis de ne pas en refaire un de sitôt. Et puis, le hasard en a décidé autrement. A la rentrée, moi qui ne vais jamais chez le coiffeur, car je me coupe les cheveux moi-même, j'ai décidé d’accompagner Thomas chez son coiffeur Yvan. Celui-ci m'a demandé pourquoi on ne m'entendait plus. J'ai expliqué que je ne trouvais plus de mélodistes - libres - à mon goût, en France. Michel Jonasz ou Michel Berger ont suffisamment à faire en travaillant pour eux ou comme le dernier pour sa femme. Yvan m'a répondu qu'il en connaissait un. C'est ainsi que j'ai rencontré Jean-Noël Chaléat, qui a travaillé avec Alain Chamfort, notamment pour "Manureva". Il m'a proposé deux mélodies qui ont tout de suite fait tilt et j'ai immédiatement trouvé mes textes".

La preuve ? "Après avoir écouté la musique qui est devenue "VI.P.", raconte Françoise, Thomas la fredonnait déjà. Si un enfant retient la mélodie, c'est bon signe. Thomas, d’ailleurs, je lui fais confiance, il a mis longtemps à s'intéresser à la musique, du moins à la musique que j'aime, la bonne variété, mais maintenant c'est lui qui me branche ! Nous écoutons ensemble le "Top 50" chaque semaine sur Europe 1. Il a eut le coup de foudre pour Murray Head comme il l'avait eu, à l'age de 5 ans, pour Alain Souchon, qui chantait alors "Jamais content".
Merci Thomas, car sans lui, peut-être que Françoise ne chanterait plus, au grand dam de ses admirateurs dont le plus célèbre n'est autre qu'Etienne Daho...

"Je préfère écrire des textes pour les autres comme, précise Françoise, Diane Tell, par exemple avec "Faire à nouveau connaissance", l'un des titres de son nouveau 45 tours. J’adore Diane. Elle a une voix, ce que moi, je n'ai pas, je n'ai ni souffle ni la tessiture et, en plus, elle est ravissante. Notre première rencontre a été cocasse car, étant complètement myope, elle ne m'a pas reconnue. Elle est venue cet été en Corse chez nous avec son fiancé, qui est aussi son producteur. Avec Jacques nous les avons surnommés "Les Tourtereaux". Pour son prochain 33 tours, je lui ai écrit deux chansons "Paradis d'espace", le titre est d'elle, j'ai beaucoup aimé l'image, et "L'âge bête".

Quand Françoise évoque Jacques Dutronc, son regard s'illumine : "J'ai réussi à obtenir les trois choses que je souhaitais le plus au monde : faire un disque, être bien avec une homme - depuis dix-neuf ans, je le suis avec Jacques - avoir un enfant, et Thomas nous a beaucoup comblés.
"Avec Jacques, nous sortons très peu, regardons beaucoup la télévision, je ne manque pas une joute oratoire des hommes politiques à la télévision, j'adore cela. En ce moment, pour Jacques, c'est une période un peu difficile car il attend de pouvoir réaliser le film qu'il a écrit "Les Pointus". Il a été berné par un producteur pendant un an. Jacques parle peu de lui. Je me demande s'il ne serait pas plus heureux dans la nature à s'occuper de plantes et d'animaux".

Jacques serait-il l'homme parfait ? ". A la maison, il m'aide à faire le ménage et s'occupe de la serre et de l’aménagement de la maison . Il n’arrête pas d’acheter de nouveaux objets, des gadgets. Il faut voir notre cave. On ne peut plus y entrer. Il joue beaucoup avec Thomas qu'il considère comme un copain. Ils s’intéressent aux mêmes films, aux mêmes dessins animés, ils jouent tous les deux à la pétanque, ils jardinent ensemble quand nous sommes en Corse et tous les deux sont très bricoleurs. Avec moi les rapports sont différents, je suis sa mère avant tout, avec tout ce que ça représente d’autorité et de contrepied à prendre. Mais Thomas travaille très bien, à 12 ans et demi il est en quatrième. C'est un fort en maths, passionné de jeux électroniques. Avec l'argent de poche que nous lui donnons pour le récompenser de ses succès scolaires, il n’arrête pas d'en racheter de nouveaux. Moi les jeux ça me fait dormir..."
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
Télé 7 jours - Mars 1986
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: