Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 12 octobre 1982 - Intimité - Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8526
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 12 octobre 1982 - Intimité - Partie 1 Sam 10 Juin 2017 - 8:51

La rubrique de Michel Drucker

Vis-à-vis de son métier, vis-à-vis de la chanson, elle est sans doute la fille la plus indépendante – et la plus anti-spectacle – que je connaisse : avoir Françoise Hardy dans son catalogue, pour un directeur de maison de disques, je suis certain qu'il y a de quoi s'arracher les cheveux ! Casanière comme elle est, rien ne lui est plus pénible par exemple que de faire la promotion de ses disques : sortir de son train-train quotidien pour "se montrer" dans les radios, à la télévision, donner des interviews, bref ! tout ce "service après-vente" un peu obligatoire pour quelqu'un de sa notoriété.

La tête dans les astres

Françoise s'y plie quand même mais alors… du bout des lèvres : la tête ailleurs, "planante", et fort capable d'arriver à une émission de radio pour agir comme s'il n'y avait personne dans la salle. Ce qui fait qu'au bout d'une heure, vous ignorez toujours "pourquoi votre fille est muette". On a parfois l'impression qu'elle s'est arrêtée au studio au milieu de ses courses, en disant à son boucher : "Bon, vous me préparez ce rôti, j'ai une émission de radio à faire, je repasserai tout à l'heure" …

La seule chose qui, chez elle, déclenche l'enthousiasme, accompagné d'un torrent de mots et d'explications c'est… l'astrologie ! C'est un domaine dans lequel elle est devenue une véritable spécialiste, acceptant de longs entretiens, écrivant des articles. Ennemie des modes et des concessions, ne travaillant qu'avec les musiciens qu'elle aime, Françoise – que je ne me souviens pas d'avoir vue habillée autrement qu'en jeans et baskets – ira jusqu'à dire qu'elle fait de la télévision "uniquement pour qu'on ne me reproche pas de ne pas faire la promotion de mes disques", "Mais, ajoutera-t-elle, je ne suis pas convaincue du tout que la télé fasse marcher un album : pour moi, il n'y a que la qualité des disques qui compte."

Il est vrai qu'ayant été, dans les années 60 – avec ses longs cheveux blonds et son look romantique -, l'une des égéries de toute une génération (sa chanson Tous les garçons et les filles détient toujours, je crois, le record français des ventes de 45 tours; quelque chose comme 4 ou 5 millions d'exemplaires !) Françoise a quelque expérience derrière elle. Et aussi tendance à vouloir effacer son passé d'"idole des yéyés" pour donner d'elle-même une image plus actuelle.


Françoise HARDY
Jacques DUTRONC :
Un couple exemplaire

Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
12 octobre 1982 - Intimité - Partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: