Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy - La définition même de l'inné...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy - La définition même de l'inné... Ven 4 Juil 2008 - 17:07

Dans le magazine Chorus (n° 50 – Hiver 2004-2005), Didier Varrod, ex-directeur artistique de labels discographiques et successeur désigné de Jean-Louis Foulquier à la tête des Francofolies donne son avis sur Françoise Hardy.
A l'évocation de la chanteuse, il parle de charisme hallucinant, de modernité dans la chanson avant même qu'on ne sache que ça existe.

Il insiste sur la modestie de Françoise : Presque allergique aux compliments… Une femme qui refuse obstinément qu'on puisse penser d'elle que c'est une grande chanteuse et que ses partis pris artistiques, autant dans les années 60 qu'aujourd'hui, ont marqué. Vraiment, elle a eu des choix très judicieux. Elle possède de toute manière, une culture musicale que n'ont pas beaucoup d'artistes.
Didier Varrod ajoute que pour lui, Françoise Hardy est la définition même, comme chanteuse, de l'inné, avec cette voix magnifique, pas travaillée.

Il ajoute qu'au point de vue auteur, très peu en France ont cette force et se dégagent ainsi de l'empreinte sociale et de la réalité. En fait, elle voyage dans le discours amoureux en assumant sa difficulté de vivre…
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy - La définition même de l'inné... Lun 7 Juil 2008 - 14:12

Ce monsieur (je dirais même ce Monsieur) avait sur Paris Première (si je me souviens bien) une émission qui présentait un artiste et sa carrière en trois quarts d'heure / une heure.
Et l'artiste considéré était face à lui pour commenter.
Tous les artistes concernés sont venus sauf un(e) qui résistait encore et toujours et qui avait été représenté(e) par je ne me souviens plus qui, mais de belle manière.
Et finalement ce ne fut pas plus mal car on n'a pas eu à subir d'auto-flagellation, d'auto dénigrement et je n'ai pas eu envie de lui foutre des baffes (à l'artiste pas à Monsieur Varrod) en l'entendant piétiner à l'envie ce que moi j'ai adoré (et continue d'adorer d'ailleurs).
Je persiste à dire que Françoise Hardy est la plus grande car elle est la seule à avoir encore des admirateurs alors qu'elle passe son temps à ne pas leur envoyer dire que ce sont des C.... puisqu'ils aiment toutes ces c....ries qui la hérissent au plus haut point.

Tout compte fait cette émission devait coïncider avec l'article de Chorus. En tous cas, merci Monsieur Varrod, je me sens moins seul.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy - La définition même de l'inné... Mar 8 Juil 2008 - 12:20

Je souligne que c'est bien vu quand il écrit "Elle possède une culture musicale que n'ont pas beaucoup d'artistes". J'ai remarqué qu'elle connaît toujours les "oeuvres" d'un tas d'artistes de tous âges aussi bien anglophones que francophones. D'ailleurs avant qu'elle ne reprenne certains titres en duos sur Parenthèses, je ne connaissais ni "Modern style" ni "My beautiful demon" qui sont assez remarquables....
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy - La définition même de l'inné...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: