Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Juillet 1963 - Françoise Hardy interviewée par Oggi - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Juillet 1963 - Françoise Hardy interviewée par Oggi - Partie 2 Sam 15 Juil 2017 - 10:29

TEXTE ORIGINAL

Sono bastati due minuti a Françoise Hardy per diventare celebre. La notte del 18 novembre scorso, venti milioni di francesi seguivano alla televisione i risultati dell'ultimo referendum indetto da De Gaulle. Tra un comunicato e l'altro si affacciavano sul teleschermi cantanti, animatori, piccole stelline del music-hall. Erano le due quando comparve la ragazzina dal capelli lisci, gli occhi a mandorla, una voce profonda e a tratti persino rauca : un passaggio rapidissimo, come tanti, un nome neppure facile da ricordare. Ed è davvero sorprendente che l'indomani sera in nessun negozio di Parigi fosse rimasto un disco di Françoise Hardy : cinquantamila esemplari venduti nel giro di poche ore.

"Se De Gaulle non avesse sciolto la Camera e Indetto nuove elezioni per una domenica di metà novembre", dice Françoise Hardy, "nessuno oggi conoscerebbe il mio nome". La considerazione è più maliziosa di quanto possa sembrare : c'è una punta polemica verso gli editori di canzoni che l'hanno tenuta tanto tempo nel mazzo delle stelline senza avvenire, verso gli impresari che la liquidavano con qualche buona parola dopo la prima audizione.

Erano più di due anni infatti che Françoise tentava di insinuarsi nelle anticamere dove si costruiscono I successi facili e si impongono le carriere folgoranti. "Perché", mi spiega, "se è vero che sono arrivata alla notorietà per caso, non è meno vero che puntavo al successo con tutte le mie forze. E scandaloso ammetterlo ?".

Françoise mosse i primi passi nel mondo della musica leggera con una chitarra sottobraccio. La futura cantante era un'adolescente malinconica, dal carattere chiuso, che preferiva I libri alla compagnia chiassosa e al parties del coetanei. I suoi genitori si erano separati da tempo e Françoise viveva con la madre e la sorella. Tuttavia era rimasta in rapporti molto affettuosi col padre. E il giorno i cui suo padre le chiese che cosa desiderasse in dono per aver superato brillantemente gli esami liceali, chiese e ottenne una chitarra.

Parigi. L'espressione malinconica di Françoise Hardy colpi il pittore Bernard Buffet che noto la cantante in una trasmissione televisiva di musica leggera,. " E un'Elettra in blue-jeans", disse alla moglie Annabella. Domani tutte le adolescenti vorranno somigliarle e canteranno la sua canzone". La profezia si è avverata. Françoise, che ha diciannove anni, comincio a comporre canzoni quando ricevette in dono dal padre une chitarra per aver superto brillantemente gli esami liceali. Ma per un paio d'anni non riusci a imporsi all'attenzione delle case discografiche. " E vero che sono arrivata alla notorietà per caso", dice la Hardy, "ma è anche vero che per ottenere questo sucesso ho lottato a lungo e duramente". La cantante è fidanzata da qualche mese con un fotoreporter, Jean-Maire Périer, figlio dell'attore François Périer.


Dernière édition par Jérôme le Sam 15 Juil 2017 - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Juillet 1963 - Françoise Hardy interviewée par Oggi - Partie 2 Sam 15 Juil 2017 - 10:29

TRADUCTION

Il a suffi de deux minutes à Françoise Hardy pour devenir célèbre. Dans la nuit du 18 novembre, vingt millions de Français ont suivi à la télévision les résultats du référendum lancé par De Gaulle. Entre deux communiqués, apparaissaient sur les écrans de télévision des chanteurs, des animateurs, des petites starlettes du music-hall. Il était deux heures quand la jeune fille est apparue avec les cheveux raides, les yeux en amande, une voix profonde et parfois même rauque : un passage très rapide, comme beaucoup d'autres, sans même un nom facile à retenir. Et il est vraiment surprenant que le lendemain soir il ne restait aucun magasin à Paris où se procurer le disque de Françoise Hardy : cinquante mille exemplaires avaient été vendus en quelques heures.

"Si de Gaulle n'avait pas dissous la Chambre et appelé de nouvelles élections pour un dimanche de mi-novembre », dit Françoise Hardy, « personne aujourd'hui ne connaîtrait mon nom ». La réflexion est plus malicieuse qu'il n'y paraît : il y a une pointe de polémique à l'égard des éditeurs de chansons qui l'ont classée pendant tant de temps parmi les starlettes sans avenir et envers les agents qui la liquidaient d'un bon mot à la première audition.

Cela fait plus de deux ans que Françoise tente de se glisser dans les antichambres où se construisent les succès faciles et où s'imposent les carrières éblouissantes. " Parce que ", explique-t-elle, " s'il est vrai que je suis arrivée à la célébrité par hasard, il n'est pas moins vrai que je recherchais le succès de toutes mes forces. Est-il scandaleux de l'admettre? "

Françoise a fait ses premiers pas dans le monde de la musique pop avec une guitare sous le bras. La future chanteuse était une adolescente mélancolique, de nature fermée, elle préférait les livres à la compagnie tapageuse et aux fêtes des gens de son âge. Ses parents étaient séparés depuis longtemps et Françoise vivait avec sa mère et sa sœur. Cependant elle a conservé une relation très affectueuse avec son père. Et le jour où son père lui a demandé ce qu'elle voulait comme cadeau pour avoir réussi brillamment ses examens de l'école secondaire, elle a demandé et obtenu une guitare.

Paris. L'expression mélancolique de Françoise Hardy frappe le peintre Bernard Buffet qui a connu la chanteuse dans une émission télévisée de musique pop. "C'est une Electre en blue-jeans", a t-il déclaré à sa femme, "Demain, tous les ados voudront lui ressembler et chanter sa chanson." La prophétie s'est réalisée. Françoise, qui a dix-neuf ans, a commencé à composer des chansons quand elle a reçu en cadeau de son père une guitare pour avoir réussi les examens du lycée. Mais pendant quelques années, elle n'a pas pu attirer l'attention des maisons de disques. «Il est vrai que je suis venue à la gloire par hasard», dit Françoise Hardy, «mais il est également vrai que pour atteindre ce succès, je me suis battue longtemps et durement.» La chanteuse a été fiancée pendant quelques mois avec un photojournaliste, Jean-Marie Périer, fils de l'acteur François Périer.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
Juillet 1963 - Françoise Hardy interviewée par Oggi - Partie 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: