Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 12 janvier 1997 - Dimanche en roue libre (France Inter) - 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8648
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 12 janvier 1997 - Dimanche en roue libre (France Inter) - 3 Sam 30 Sep 2017 - 10:08

Kriss : Alors vous disiez en début d'émission qu'en fait vous essayez d'apprendre le discernement.  

Françoise HARDY : Oui je rappelais cette phrase d'Omnia Pastor qui insiste toujours sur le discernement. C'est une jeune femme assez exceptionnelle que j'ai connue, enfin que j'ai connue un peu par hasard : je travaillais pour un journal suisse qui s'appelle Le Matin et l'un des journalistes m'a envoyé une cassette, donc, de cette jeune femme qui s'appelle Ghislaine en réalité et qui a pris le pseudonyme d'Omnia Pastor et qui pendant plusieurs années a parlé dans de toutes petites assemblées sous l'emprise d'un guide spirituel qui porte le nom de Pastor et toutes les réponses, tous les développements qu'elle a faits de thèmes qu'on lui proposait au début de tous les contacts qui ont eu lieu étaient vraiment extrêmement intéressants. Enfin, moi, en tout les cas, ça m'a prodigieusement intéressée et dans tout ce qu'elle dit, - j'ai l'impression de répéter ce que j'ai dit tout à l'heure mais ça ne fait rien, c'est pas les mêmes auditeurs, non ?-, mais dans tout ce qu'elle dit, effectivement, on en revient toujours à ce discernement et cette phrase...

Kriss : C'est quoi le discernement ?

Françoise HARDY : C'est essayer de distinguer le vrai du faux, le bon du mauvais, je ne sais pas comment, enfin peut-être qu'à cette table, il y a de meilleures définitions ? Non.. ? Le discernement, c'est voir les choses telles qu'elles sont et pas telles qu'elles ne le sont pas, savoir faire les bons choix, savoir ne pas mélanger, parce que, par exemple, on est très tributaire de nos émotions, de notre affectivité et quelquefois on est persuadé de certaines choses alors que c'est uniquement notre affectivité et notre émotionnel qui parlent... En politique, par exemple, les choix et les passions des gens qui discutent politique, sont directement tributaires de leur affectivité, de leurs frustrations, de leurs carences affectives, enfin, c'est extraordinaire et ça c'est très difficile d'avoir suffisamment de discernement pour savoir à quel point on est objectif, jusqu'à quel point on voit les choses telles qu'elles sont et, en même temps telles qu'elles sont, elles ont toujours plusieurs angles, plusieurs aspects."
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
12 janvier 1997 - Dimanche en roue libre (France Inter) - 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Radio-
Sauter vers: