Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy dans Hep Taxi ! - 2ème extrait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8648
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy dans Hep Taxi ! - 2ème extrait Sam 23 Déc 2017 - 9:20

Jérôme Colin : Comment on fait à votre avis ? Je suis papa aussi de jeunes enfants, comment on fait pour donner les armes à un enfant pour qu’il trouve justement son chemin tout seul et le bonheur tout seul ? Ah c’est difficile !
Françoise Hardy : Moi, je ne sais pas parce que nous les parents, nous sommes des êtres humains comme les enfants d’ailleurs, et nous ne sommes pas parfaits. Donc, nous les éduquons avec tous nos défauts et surtout nos contradictions. Je crois que les contradictions, c’est ce qu’il y a de plus difficile à gérer pour un enfant. Vous savez quand un parent par exemple… Euh quand sa parole exprime quelque chose et que son visage exprime autre chose. On sait que ça, ça génère des troubles importants chez les enfants. Mais moi, il me semble que, quand on est à soi-même à peu près cohérent, à peu près correct… Voilà, il me semble que c’est la meilleure des choses pour l’enfant. Mais malheureusement, tous les parents ne sont pas comme ça. Ne sont pas équilibrés et ils n’ont pas tous les moyens d’abord de s’en rendre compte. Et ensuite de se soigner…




Jérôme Colin : En même temps, on ne fait pas des enfants à notre image, non plus. On fait de notre mieux, et puis des fois, ça ne va pas.
Françoise Hardy : Oui, d’accord. Mais vous avez des parents qui croient aimer leurs enfants et qui au nom de l’amour finalement font plus de mal que de bien. Déjà, dans le fait… euh là puisque je vois qu’il y a un livre d’Arthur Jdanov, c’est ça ? Oui, c’est ça. C’est dans Arthur Jdanov que j’ai appris ça. Ça m’a paru tellement lumineux que j’ai adhéré à ce qu’il disait. Il disait que la névrose, elle naît bien avant la naissance. Elle naît déjà dans les raisons pour lesquelles les parents vous font. Si tant est qu’il y a des raisons. Et par exemple, quand je vois des femmes qui veulent un enfant à tout prix, qui sont prêtes à passer par des mères porteuses pour avoir cet enfant à tout prix, je me dis qu’elles pensent à leur désir. Elles sont complètement sous la coupe de leur désir, et jamais elles ne pensent à l’enfant. Enfin moi, c’est mon avis. Je sais … Thomas me reproche d’avoir des avis radicaux. C’est un avis radical. Je l’exprime tel quel. Je suis scandalisée par l’histoire des mères porteuses. J’ai appris que Nadine Morano était pour et qu’elle-même n’aurait pas hésité et n’hésiterait pas à être mère porteuse pour sa fille. Je trouve tout ça, mais alors … mais alors…




Jérôme Colin : C’est vrai...
Françoise Hardy : Mais ça m’indigne au dernier degré !


Jérôme Colin : Mais vous n’avez pas eu une folle envie d’enfants. Votre ventre à un moment ne vous a pas dit : Françoise…
Françoise Hardy : Jamais je ne serais passée par une mère porteuse. Encore moins si ça avait été ma mère. Mais quelle horreur !
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
Françoise Hardy dans Hep Taxi ! - 2ème extrait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Télévision :: Entretiens-
Sauter vers: