Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Comment Françoise Hardy a détruit ma vie... (retard-magazine.com)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9484
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Comment Françoise Hardy a détruit ma vie... (retard-magazine.com) Dim 4 Mar 2018 - 21:36

Je suis tombé par hasard sur cet article (vieux d'un an) aujourd'hui et comme je l'ai trouvé amusant, je vous en fais profiter.

Par Eloïse
illustration Anna Wanda

Un jour d’août, ma meilleure amie et moi, amoureuses en même temps – pas du même garçon, rassurez-vous pour notre amitié – et forcément d’un amour non réciproque (important de le préciser car sinon, ça serait beaucoup moins sujet à écrire et à ironiser), nous avons tenté d’oublier le bruit tonitruant de nos petits cœurs qui battaient à la chamade dans le silence d’une salle de cinéma, devant un film sur une Jeune et Jolie pute.

On n’était sûrement plus très jeunes et pas assez jolies pour se retrouver dans ce film. Mais, je fais l’impasse sur le récit – tu m’excuseras, tu n’es pas en train de lire Les Cahiers du Cinéma – pour t’évoquer directement le cas de Françoise. Oui depuis ce jour-là, on l’appelle Françoise, elle dont le fantôme peuplait la bande-son de ce film.

Dans nos conversations, quand on l’évoque, les non-initiés nous regardent avec la tête des envieux qui n’ont pas la chance de connaître la fameuse Françoise. « Mais c’est qui Françoise, bordel ? » Françoise, c’est le genre de copine que tu croises dans la vie et qui te marque au fer rouge tellement elle est toi ou tellement tu es elle. On n’a jamais vraiment su à qui était la faute dans cette histoire. Nos cœurs malades ou ses textes qui les disséquaient si bien.

Françoise, c’est le style de nana que tu rencontres généralement au lycée et qui devient ton obsession, avec un succinct mélange d’admiration et de jalousie. Ta best friend forever, celle avec qui tu veux tout partager. Les divagations, le look, les disques, les garçons. Voilà, nous, grandes retardataires de la vie, nous avions 26 ans et ce jour-là, dans cette salle obscure, nous avons fait d’une idole des années 60, Françoise Hardy, notre nouvelle meilleure amie.

Un trio était né. Le pire. Celui qui allait se laisser doucement couler à la contemplation de ses sentiments communs au son des chansons aussi consolantes qu’un comprimé de Lexomil, dont Françoise était la meilleure prescriptrice.

Source : http://retard-magazine.com/comment-francoise-hardy-a-detruit-ma-vie/

Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
Comment Françoise Hardy a détruit ma vie... (retard-magazine.com)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Françoise ... :: Françoise Muse-
Sauter vers: