Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 22 avril 2018 - L'écho républicain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9471
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 22 avril 2018 - L'écho républicain Dim 22 Avr 2018 - 11:06

Françoise Hardy

« C’est incroyable que je sois encore là »

Publié le 22/04/2018

Françoise Hardy revient avec un album inespéré, . ©️ photo B. Peverelli  

Françoise Hardy retrouve la lumière avec la sortie de son 28 e album, Personne d’autre , qui couronne une carrière entamée en 1962. Interview pleine d’émotion d’une légende vivante.


Paris, lundi après-midi. En ce jour ensoleillé, les passants redécouvrent le soleil et la légèreté. C'est le jour idéal pour s'entretenir avec Françoise Hardy, qui semble renaître avec la sortie de son nouvel album, Personne d'autre. Un disque fragile, enregistré après sa bataille contre un lymphome qui a failli l'emporter.

La sortie de cet album relève du miracle.  On peut dire ça. Pour la première fois, les mélodies sont arrivées sans que je ne demande rien. Ce sont elles qui ont guidé mes textes.

Quelle a été l'ambiance pendant l'enregistrement ? Sereine ou angoissée ?  J'ai eu pas mal de difficultés. J'ai attrapé une otite, je me suis soignée, mais mon état a empiré. J'avais un voile sur ma voix, ça a été terrible, car ça m'a mis dans des états de stress pas possibles. J'ai dû ré-enregistrer deux chansons : You're my home et Quel dommage. J'ai le trac quand je commence à chanter. Je connais mes limites et je me demande toujours si elles vont se manifester. 

Les limites dont vous parlez ne vous empêchent pas de chanter depuis cinquante-six ans.  C'est vrai. Je n'ai pas non plus donné de concerts depuis 1967. C'est incroyable que je sois encore là.

Le point de départ, c'est Dors mon ange, l'adaptation d'une chanson d'un groupe finlandais. Découvrir de nouveaux sons, c'est ce qui vous motive ?  Ce n'est pas une question de motivation. Quand j'entends une belle chanson, je suis au Septième ciel. Je tombe dans un état d'addiction, je n'arrête pas de l'écouter et de la fredonner.

Vous rendez-vous compte que vous avez influencé beaucoup d'artistes ?  Je ne crois pas, car je m'inscris dans une certaine tradition. Pour marquer son temps, il faut être en rupture, comme Véronique Sanson ou Jacques Dutronc.

Personne d'autre, c'est pour  Jacques Dutronc. Est-ce qu'il a entendu la chanson ?  Ce morceau, c'est sur notre passé. Je me rappelle de l'année 1967 et notre rencontre. Les signes que Jacques m'envoyait étaient très subtils, et les miens l'étaient également. À l'époque, j'étais désespérée, car je pensais qu'il n'allait rien se passer. J'étais paralysée. Il a fini par faire le premier pas. Il sait que la chanson parle de lui, mais je ne sais pas s'il l'a écoutée. 

Restez-vous en contact avec lui ?  Bien sûr, nous sommes toujours mariés. À partir du moment où on a vécu si longtemps – et ses meilleures années – avec quelqu'un, cela crée un lien indestructible. J'espère mourir avant lui. Je n'imagine pas un monde sans Jacques.  

Rémi Bonnet

Source : https://www.lechorepublicain.fr/chartres/loisirs/scene-musique/2018/04/22/cest-incroyable-que-je-sois-encore-la_12822128.html
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
22 avril 2018 - L'écho républicain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Actualité de Françoise-
Sauter vers: