Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Le Journal du 19/20 du 18 octobre - 2ème extrait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8311
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Le Journal du 19/20 du 18 octobre - 2ème extrait Mer 5 Nov 2008 - 9:41

Le 18 octobre 2008, Jean-Noël Mirande recevait Françoise Hardy dans le journal du 19/20 sur France 3

Jean-Noël Mirande : Pourquoi avoir écrit aujourd'hui un livre de souvenirs ?
Françoise Hardy : Je n'ai rien prémédité et puis d'un seul coup y a eu tout un concours de circonstances et surtout le fait que j'avais deux années sabbatiques devant moi et aussi malgré tout je dois l'avouer l'argument de l'éditeur me parlant de biographies non autorisées, il y en a déjà eu quelques unes... enfin je pense surtout à une ; ce genre de choses me rend malade parce que je suis assez maniaque de la vérité des faits.. de la vérité tout court.

Jean-Noël Mirande : Il y a les moments de votre carrière, les moments plus personnels de votre vie, tout ça se lit extrêmement bien et surtout à chaque page y a de l'émotion.
Françoise Hardy : Je ne sais pas si y a ça à chaque page mais c'est vrai que d'abord je me suis laissée portée par la chronologie et puis ensuite j'ai bien vu que c'était important d'alterner tout ce qui était professionnel, de pas trop s'attarder sur ce qui était professionnel ou plutôt de parler des choses qui étaient incroyables, surréalistes, amusantes etc. que des choses sérieuses comme le choix de chansons, comment était née telle chanson etc. et puis évidemment en ce qui concerne la vie personnelle, le jeu du récit autobiographique veut qu'on parle vraiment des événements des situations qui vous ont bouleversée mais tout est dans la façon dont on en parle…


Jean-Noël Mirande : C'est un récit véritablement sans tabou puisque vous dites la vérité. Vous ouvrez certaines portes...
Françoise Hardy : Sans tabou, je ne sais pas si j'ai dit tout tout tout ce que j'aurais pu dire... Ces portes je les ouvre parce que ça a un intérêt romanesque. Par exemple, cette histoire de la rencontre de Jacques et de Romy Schneider, il me semble que ça fait partie des bonnes pages, et des pages plus fortes que d'autres évidemment, des bonnes pages de ce livre parce que tout bêtement c'est romanesque ! J'ai écrit ça comme si c'était un roman et comme si ça arrivait à quelqu'un d'autre qu'à moi.

Jean-Noël Mirande : Et en même temps, je parlais d'émotion tout à l'heure parce que c'est un sujet quand même qui pourrait être difficile de raconter ou revivre, un sujet qui à un moment donné de votre vie vous a fait du mal !
Françoise Hardy : Mais ça, l'émotion c'est quand même mon registre et quand on écrit des textes de chansons on est dans l'émotion et c'est vrai que j'ai eu très à cœur dans l'écriture de ce livre d'avoir régulièrement des passages qui moi m'émeuvent au point que je me disais que ça pouvait aussi émouvoir un lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Le Journal du 19/20 du 18 octobre - 2ème extrait Jeu 6 Nov 2008 - 12:48

A mon avis c'est justement ça le truc qui va pas avec le livre... C'est que c'est devenu une succession d'anecdotes dont certaines sont indigentes ! Page 157-158, Françoise nous apprend qu'un Michel (Berger ou Bernholc telle est la question ?) pue des pieds !!! Même si pour ces deux là elle donne quand même quelques éléments professionels, j'aurais préféré qu'elle explique davantage comment elle a travaillé avec eux... quitte à garder cette anecdote pour elle. :trop

C'est vrai que c'est son livre et qu'elle écrit ce qu'elle veut mais quand même ce type d'anecdote n'apporte pas grand chose. A moins que je n'ai rien compris et qu'il s'agisse d'émotion au point qu'elle se dise que ça peut émouvoir un lecteur, un pied qui pue ! na na nère

Je suis vache parce que le bouquin dans l'ensemble il est très intéressant mais elle exagère parfois trop le zoom sur des trucs secondaires comme moi ici... girl
Revenir en haut Aller en bas
Zorba
Embrasé
Embrasé
avatar

Masculin Nombre de messages : 674
Age : 68
Localisation : Naxos Grèce
Date d'inscription : 14/12/2007

Message(#) Sujet: Re: Le Journal du 19/20 du 18 octobre - 2ème extrait Jeu 6 Nov 2008 - 14:18

Alexandre a écrit:
... Françoise nous apprend qu'un Michel (Berger ou Bernholc telle est la question ?) pue des pieds !!! Même si pour ces deux là elle donne quand même quelques éléments professionels, j'aurais préféré qu'elle explique davantage comment elle a travaillé avec eux... quitte à garder cette anecdote pour elle.
Sans oublier les mauvaises odeurs chez Moustaki.... peut-être du cheet (Françoise se reconnaît si naïve) ou alors elle est très sensible aux odeurs. Elle aurait pu aussi raconter l'histoire du Jacquot qui ne s'était pas lavé un pied pendant plusieurs mois....

Ou alors, le livre se voulant aussi transmettant des messages utiles pour l'humanité, recommande-t-elle ainsi aux lecteurs de faire régulièrement leur toilette !?
Revenir en haut Aller en bas
http://naxos.forums-actifs.com/
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Le Journal du 19/20 du 18 octobre - 2ème extrait Ven 7 Nov 2008 - 13:01

Euh ! confus Les histoires de shit si elles existent sont ailleurs car dans le passage chez Moustaki, les odeurs pestilentielles sont clairement attribuées aux pieds d'un des deux Michel puisqu'elles sont apparues soudainement après qu'ils ont tous enlevé leurs chaussures....

On s'éloigne un peu de l'émotion revendiquée par Françoise ! :lmmm:

Françoise Hardy : Mais ça, l'émotion c'est quand même mon registre et quand on écrit des textes de chansons on est dans l'émotion et c'est vrai que j'ai eu très à cœur dans l'écriture de ce livre d'avoir régulièrement des passages qui moi m'émeuvent au point que je me disais que ça pouvait aussi émouvoir un lecteur. musique
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Journal du 19/20 du 18 octobre - 2ème extrait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Télévision :: Entretiens-
Sauter vers: