Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 2 octobre 1962 - Disco Revue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 2 octobre 1962 - Disco Revue Lun 22 Déc 2008 - 20:55

Dans le numéro 13 de Disco Revue paru le 2 octobre 1962, le journaliste Jean-Claude posait 20 questions à Françoise Hardy.

Si certaines réponses ne seraient probablement plus les mêmes aujourd'hui, il est étonnant de constater qu'une certaine cohérence dans l'exigence existait déjà….
Et pour quelques points, Françoise a néanmoins effectué un revirement spectaculaire…



1- Françoise, comment en es-tu arrivée à enregistrer un disque ?
D'abord, il y a plus d'un an que j'écris des chansons pour moi-même. Ensuite, lorsque je me suis sentie "prête", je m'y suis pris le plus simplement du monde, c'est-à-dire que j'ai téléphoné à plusieurs maisons de disques

2- Laquelle t'a auditionnée la première ?
Vogue. Ils cherchaient une chanteuse rock. Ils m'ont auditionnée une fois, puis m'ont fait revenir pour faire un essai avec un orchestre. Mais, ça n'a pas marché tout de suite, car à ce moment-là, j'étais incapable de chanter en mesure. J'ai donc appris le solfège et quelque temps après, j'y suis retournée et ça a marché.

3- Quel genre de chansons as-tu alors chantées ?
Des rocks rythmés bien sûr et à moi. Mais je les ai laissé tomber par la suite car je les trouve trop mauvais à mon goût.

4- Qui t'a le plus aidé chez Vogue ?
Monsieur Wolfsohn, qui s'occupe toujours de moi.

5- Un deuxième disque en préparation ?
Pas pour le moment, car Monsieur Wolfsohn est en Amérique. Mais dès son retour…



6- Que penses-tu de ton premier disque ?
Je voudrais bien le refaire. De plus, il me semble que je préfèrerais être accompagnée par un grand orchestre.

7- T'accompagnes-tu à la guitare dans ton premier disque ?
Pas du tout. Je sais juste en gratter un peu.

8- Quels sont tes chanteurs préférés ?
Richard Anthony pour la France, mais mon préféré est Elvis Presley. J'aime bien aussi Jerry Lee Lewis.

9- Est-ce que tu n'aimes que le rock'n'roll ou t'en évaderas-tu parfois ?
Oh non, je n'aime pas que ça. J'aime bien ça. J'aime beaucoup ça, c'est ça que je préfère. Sans ça, j'aime bien les chansons de Jacques Brel ou de Serge Gainsbourg.

10- Mais est-ce que tu préfères écouter un disque de Presley à un disque de Brel ?
Oh ! oui, ça me touche plus.



11- A quel moment une chanson te plait-elle ?
A la première audition et si je ressens une émotion ou quelque chose comme ça.

12- Que penses-tu du Disco Revue "Spécial Vacances" ?
J'ai bien aimé la page noire sur Johnny Hallyday. Ca m'a fait rire.

13- Pourquoi, c'est un ami à toi ?
Oh ! non, pas du tout. Mais ça m'a fait rire.

14- Ta carte d'identité ?
Françoise Hardy, 18 ans, 1m72, 54 kg, yeux verts, cheveux châtains clairs.

15- Tes disques actuellement préférés ?
"Genesis" par The Ventures. C'est un disque que j'ai rapporté d'Allemagne. Un jour, je l'ai porté à Europe N° 1 et je l'ai fait écouter à tout le monde, mais personne n'a eu l'air d'être emballé !.. "J'entends siffler le train" par Richard Anthony et "Everybody loves me but you" par Brenda Lee



16- Tes acteurs préférés ?
Robert Hossein, Jacques Perrin. Pour les femmes ? Brigitte Bardot, Nadja Tiller et Sophia Loren.

17- Et James Dean ?
On non. D'abord, parce que je ne l'ai jamais vu au cinéma. Ensuite, parce qu'il ne m'a jamais rien dit.

18- Là au moins tu es franche. Qu'aimes-tu dans la vie ?
La chanson. Oui, c'est vrai, tu sais, il n'y a vraiment que ça qui m'intéresse. J'aime aussi tout ce qui touche la voyance. J'adore le twist aussi, parce que c'est tout ce que je sais danser.

19- Qu'est-ce que tu n'aimes pas dans la vie ?
(Très embarrassée, puis se laissant aller à la confidence) Le travail ! Je n'aime pas beaucoup faire des efforts. C'est comme lorsque je suis au studio d'enregistrement. A partir du moment où je dois chanter, ce n'est plus une distraction. Tu sais, c'est très embêtant pour moi de chanter, parce que je ne sais pas chanter. Il faudrait que j'apprenne…

20- Ca c'est toi que le dis. Et tes chansons, comment les composes-tu ? Tu commences par l'air ou par les paroles ?
Ca, c'est une question que l'on me pose très souvent. Eh ! bien lorsque j'arrive à faire les deux ensemble, je suis à peu près sûre que c'est toujours réussi. Mais, habituellement et malheureusement je commence par trouver l'air, puis j'essaye de coller des paroles par-dessus. Ce sont les paroles qui sont les plus casse-pieds. Il y a déjà tellement de chansons et presque tous les sujets ont été traités.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 2 octobre 1962 - Disco Revue Mar 23 Déc 2008 - 11:40

Je sens qu'Elma va adorer la réponse à la question 9 au style alambiqué comme elle aime Razz

Moi je suis sidéré par la réponse 20. Françoise semble sous entendre qu'elle aimait composer mais pas écrire alors qu'aujourd'hui elle donne plutôt dans la pratique inverse... (Et encore ! Dans une interview récente j'ai vu qu'elle envisageait de n'être qu'une simple interprète pour son prochain album si l'étincelle de l'écriture ne lui vient pas...)

Pour revenir à l'article, c'est quand même marrant de voir que dès le début elle avait ses lubies sur la médiocrité de son premier album et sa difficulté à chanter ...

Elle avait néanmoins quelques certitudes positives : "lorsque j'arrive à faire les deux ensemble, je suis à peu près sûre que c'est toujours réussi" mais il est possible que ce soit une déformation du journaliste puisque dans l'article il y a quelques erreurs qui ne peuvent pas être imputées à Françoise. (On sait par exemple que Vogue n'est pas la première maison de disques qui l'a auditionnée. La première c'était Pathé Marconi).
Revenir en haut Aller en bas
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 2 octobre 1962 - Disco Revue Mar 23 Déc 2008 - 14:38

Moi je croyais tout savoir et voilà que j'apprends que la première audition avait eu lieu chez Pathé.
Je préfère en rester à ma vision fan-beauf : première audition chez Vogue, succès immédiat auprès du staff, enregistrement dans le foulée du premier disque, succès fulgurant de la chanson, enregistrement immédiat du second disque sans attendre le retour de Monsieur Wolfsohn et comme ça sans discontinuer jusqu'à la rédaction du livre de souvenirs en route pour le Goncourt, voire le Nobel.
Voilà, ça correspond mieux à ma vision féérique.
Et dire que je n'avais même pas reconnu Johnny sur la photo en noir et blanc, alors de là à en rire.
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 2 octobre 1962 - Disco Revue Mar 23 Déc 2008 - 19:58

@Alexandre a écrit:
Je sens qu'Elma va adorer la réponse à la question 9 au style alambiqué comme elle aime Razz
Ben en fait je découvre ce topic ! Non ce que je retiens le plus c'est la question 11- A quel moment une chanson te plait-elle ?
A la première audition et si je ressens une émotion ou quelque chose comme ça. Là je suis en phase. C'est vraiment le coup de coeur instantané même si j'ai appris, avec l'expérience (l'âge, la maturité , zing) que la ré écoute de certains titres ouvre de nouveaux horizons. Et puis cela dépend aussi dans quelles conditions ou circonstances on écoute un morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 2 octobre 1962 - Disco Revue Mar 23 Déc 2008 - 21:06

@Claude a écrit:
Moi je croyais tout savoir et voilà que j'apprends que la première audition avait eu lieu chez Pathé.
Je préfère en rester à ma vision fan-beauf : première audition chez Vogue, succès immédiat auprès du staff, enregistrement dans le foulée du premier disque, succès fulgurant de la chanson, enregistrement immédiat du second disque sans attendre le retour de Monsieur Wolfson et comme ça sans discontinuer jusqu'à la rédaction du livre de souvenirs en route pour le Goncourt, voire le Nobel.
Voilà, ça correspond mieux à ma vision féérique.
Et dire que je n'avais même pas reconnu Johnny sur la photo en noir et blanc, alors de là à en rire.
Chercherais-tu toi aussi à jouer les ingénues ? Razz

1/ La photo présente Françoise avec Jean-Claude son interviewer. D'accord il a un look à la Johnny de l'époque mais ce n'est pas l'idole des jeunes... Laughing

2/ Françoise a raconté des centaines de fois sa première audition chez Pathé Marconi où on lui a reproché de trop ressembler à Marie-José Neuville (collégienne à tresses et à guitare) Rolling Eyes

Je t'invite à relire le désespoir des singes pages 39-40 ou même à te rafraîchir la mémoire avec la mini-bio en ligne http://www.mon-amie-hardy-rose.com/une-annee-chasse-l-autre-f50/1944-1962-les-annees-d-apprentissage-t260.htm

Sinon, ça sert à quoi que Jéjé il se décarcasse ? :trop

Personnellement, j'ai été surpris de lire que Françoise avait pu aimer Jerry Lee Lewis. C'est bien la première fois que je lis un article dans lequel elle y fait référence.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 2 octobre 1962 - Disco Revue Mer 24 Déc 2008 - 13:11

Bon j'ai été démasqué, j'adore jouer les jeunes vierges effarouchées (stricte rôle de composition).
Je voulais simplement dire que dans ma planète Hardy tout se passe très simplement, sans à-coups et que si j'ai plus ou moins apprécié de lire la bio, ce qui m'ennuie c'est que tout le côté féérique, extraordinaire que je me suis créé autour de Françoise disparaît au contact du réel. Un peu comme ces tours de magie qui te laissent pantois et qu'on t'explique : pfuit.... plus de magie !
Je tiens à ma succès story : Vogue / succès / succès / mariage heureux / enfant merveilleux / biographie.
J'ai éliminé toutes les scories : auditions Pathé, cours de chant dans la loge d'une concierge, Dutronc père, maladie, Tuca (mais c'est aussi une maladie).
She's a hardy girl, in a hardy world.

Quant à la photo en noir et blanc, je savais bien ne pas devoir reconnaître Johnny. Déjà que j'ai eu du mal à reconnaître Françoise !

N'empêche Jéjé, continue à te décarcasser.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: 2 octobre 1962 - Disco Revue Mer 24 Déc 2008 - 14:20

@claude a écrit:
Je voulais simplement dire que dans ma planète Hardy tout se passe très simplement....
J'avais la même approche avant de lire le livre.... Depuis je trouve que Françoise a quand même une aptitude inégalable à rendre compliqué tout ce qui est simple et inversement.

Au moins dans l'interview, elle se faisait rembarrer par Jean-Claude avec un "Ca c'est toi que le dis" quand elle commençait à vouloir nous persuader qu'elle ne savait pas chanter.

Les journalistes d'aujourd'hui n'osent pas souvent la contredire tellement ils craignent de se faire rabrouer. Pourtant ce serait un grand service à lui rendre que de lui ouvrir les yeux sur les atouts de la simplicité de ses débuts et sur la qualité intrinsèque de sa voix. Il faudrait aussi lui dire que pinailler chaque détail à l'infini n'apporte pas grand chose si ce n'est le risque de lasser et de saouler le lecteur...

Dans une interview récente de Laurent Boyer, elle a par exemple chipoté sur la différence de signification des mots "spontané" et "instinctif" alors que ça n'entâchait en rien l'impression qu'avait Lolo de Jacques Dutronc.

Comme dit Claude, "She's a hardy girl, in a hardy world".

Mais au moins dans cette interview, elle a un petit côté adolescente naïve tout à fait ravissant notamment quand elle parle de "Monsieur Wolfsohn".
Revenir en haut Aller en bas
 
2 octobre 1962 - Disco Revue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: