Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8472
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait) Sam 11 Avr 2009 - 9:41

Françoise-Marie Santucci reçoit dans une interview croisée Françoise Hardy et Julien Doré pour le magazine Libération Next du 6 avril 2009. Julien termine sa tournée alors que Françoise achève la promo de son autobiographie.

Ils auraient pu travailler ensemble quand Julien Doré préparait son premier album mais Françoise Hardy a décliné ; les mélodies ne lui plaisaient guère et puis, ajoute-t-elle aujourd’hui, « ce jeune homme n’a besoin de personne ». Révélé en 2007 par la Nouvelle Star, le singulier garçon à la barrette – qui a laissé tomber cet accessoire en quête d’une vérité capillaire encore incertaine –, chante ces mois-ci son disque Ersatz sur les routes de France, avec deux Victoires de la Musique 2009 dans la poche. (...) Françoise Hardy, elle, continue la promotion de son livre autobiographique qui s’est déjà vendu à plus de 250 000 exemplaires, dans lequel elle se révèle aussi franche que fine d’esprit et d’écriture.
Pour avoir déclaré à Rock&Folk sa flamme artistique à Julien Doré, Françoise Hardy nous a inspiré l’idée d’une rencontre. Ils ont immédiatement donné leur accord, et sous un ciel d’orage parisien les voilà, timides au début et moins ensuite.


Photo : Denis Darzacq

La mise à distance permanente

Françoise Hardy : (Se tournant vers Julien) " Je vous ai vu à la télévision pour la Fête de la chanson française. Vous m’avez beaucoup fait rire quand vous avez planté là Daniela Lumbroso et ses questions sans grand intérêt. Elle a eu le bon goût de s’en amuser, la situation était aussi inattendue qu’hilarante."
Julien Doré : "C’est le masque de l’action. Mais au fond, j’ai de vraies valeurs, mon éducation ne m’a pas appris ça. Je ne me suis jamais mis en scène devant mes parents. Ma mère m’aurait collé une tarte si j’étais parti ainsi, en plein milieu d’une conversation."
Françoise Hardy : "On se demande si c’est une attitude étudiée ou spontanée. En vous voyant, j’ai eu l’impression d’avoir affaire à un acteur plus qu’à un chanteur et j’ai pensé que vous feriez du cinéma."
Julien Doré : "J’étais bouffé par ma timidité, à idéaliser les femmes, ou le monde de l’art, tout en étant paralysé jusqu’à mes 18 ans. Avec les Beaux-Arts j’ai gagné une carapace, qui ne me faisait pas avancer dans la séduction mais qui m’aidait par rapport aux autres. Et puis la violence de Nouvelle Star m’a bouleversé, je me suis dit : « Qu’est ce qui se passe ? » Je ne sais pas d’où sont venus cette confiance, le fait d’être à l’aise, cette agressivité. Ce n’est pas du cynisme, plutôt une protection."

La flamboyante coupe afro de Julien Doré – dont il tient à préciser le naturel de la bouclette – entraîne Françoise Hardy sur la piste des souvenirs.

Françoise Hardy : "Jacques Dutronc, mon futur veuf comme je l’appelle maintenant, est un jour rentré de la campagne – c’était il y a longtemps, j’étais très amoureuse de lui – sans avoir eu le temps de passer chez lui pour « combattre » avec un sèche-cheveux sa tignasse frisée. J’ai découvert d’un coup son talon d’Achille : ça ne lui allait pas du tout ! On se demande alors : « A quoi tient l’amour ? » Et moi désormais, je mets un bonnet en attendant la cagoule. Si j’arrive à faire un autre disque, j’exigerai que toute la promotion se fasse avec masque ou cagoule !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8472
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait) Sam 11 Avr 2009 - 11:16

Julien Doré passait à L'Olympia les 8 et 9 avril derniers.

Suite à un concours de circonstances j'ai assisté aux deux représentations. Le concert était éblouissant, Julien se donnant à fond et allant même jusqu'à danser sur une seule jambe (l'autre étant sous atèle en raison de blessure au pied).

Voici le compte rendu par une fan (Lauralou) du site http://julien-dore.xooit.com

Aujourd'hui c'est tranquillou, l'Olympia c'est proche de chez moi donc j'y vais à la cool. J'arrive vers 15h30 pour faire un repérage et vois déjà un petit groupe de constitué, donc je décide de rester un peu. Armée de mon Ipod, le temps passe et la masse s'aggrandit. Au loin, je remarque Morgane de Cocoon passer devant nous, au telephone, elle nous et se recule pour voir qui est à l'affiche.. Bizarre.. Puis je fais connaissance avec des membres d'autres forums, on discute, échange des impressions.. Les vigiles s'imposent direct, mais du genre pas cool les gars, des gros méchants^^! Vas-y que je te pousse et tout, les barrières et hop on sert tout le monde.. Enfin, DES CONS!
Brefouille, les portes ouvrent à 18h40, après une fouille rapide, jme retrouve encore une fois devant , au pied du micro, tout un boulot^^! La salle met pourtant du temps à se remplir... Même la moitié de la fosse quelques minutes avant la première partie. Puis d'un coup d'un seul, hop, tout est remplie, les gradins aussi!
Mélanie Pain fait son entrée sur scène, avec son beau gosse de guitariste, Paul. C'est frais, c'est doux, on embarque dans son univers où l'on est pieds nus chez les Cow boys et Cow girls! L'ambiance est bonne, la dernière chanson, il faut taper du pied, et là, whouah, on sent la pêche du public, la soirée parait dément!
Pause de 20 minutes traditionnelle qui passe très vite et les lumières se baissent... 5 bonnes minutes plus tard, le rideau se lève et laisse apparaitre Julien, assis avec sa jambe en mousse^^! Le show commence avec Los Angeles. C'est superbe, doux et puissant.. Beaucoup m'ont dit le sentir stressé, moi jlai sentis zen et heureux sur cette première chanson. Viens ensuite I need someone, toujours aussi bonne reprise. Julien papote, dit bon soir, nous previens de sa jambe en mousse "c'est pas comme si c'était pour une date importante genre l'Olympia" puis il blablate sur le fait qu'il s'est fait ça dans une ville paumé et non à Memphis où je sais plus où "histoire d'être dans les bouquins de Manoeuvre". Il enchaine avec Piano Lys, mon morceau, mon coup de foudre, mon bijou à moi avec bouche pute.. C'est beau, c'est intense, et magique, goldy nous offre des sauts de malades même avec une jambe en moins.. Souffle coupé.., mais il a abandonné les timbales.. Puis Pudding Morphina suit, très rock, très électrique, très bon! Et comme c'est une tradition maintenant, Julien fait un mash, il commence le morceau de Sherifa Luna, dingue, ce qu'il en fait, j'adore et enchaine avec J'aime Pas. Bonne surprise, c'est plus reposant après toutes ses guitares, c'est bon! La surprise arrive, et non, je ne suis pas folle!! Morgane rejoint Julien sur scène pour Acacia, beau moment de douceur, ya une vraie complicité entre eux, on le ressent vraiment! La chanson suivante prend tout son sens quant on sais que The First Lady est là^^! Toujours avec un son plus rock, c'est vraiment bon! Il saute partout, on oublis qu'il est quelque peu handicapé du pied, il se donne encore plus, son premier Olympia, c'est sacré! Ah oui, faut pas oublié son strip tease, chemise quasi toute déboutonnée avec gestes très sensuels en cadeau, mais après, c'est pire... Ensuite, c'est les débuts de Lolita qui résonnent, coupé par Les Limites! Ambiance démente... Rien à voir avec les autres salles, ya un truc de différent, un truc magique, un truc d'indescriptible... Play my country , morceau dont je suis fan retentit ensuite, après quelques blablas de Julien. Un vrai bonheur, toujours, il est à fond, saute, s'avance vers nous.. Vient Callas et le traditionnel montée de fille. Là, les vigils s'en chargent pour lui, c'est une crazy bien connus apparemment!! Et hop ça commence, l'ambiance est brûlante, entre caresses, frôlement et... baiser! Photo à l'appuie, Julien l'embrasse carrément.. Puis il nous fait un bout de Christophe Maé, comme il le fait si bien^^! Suit SS In Urugay très bon! Morgane revient pour les Figures imposées, toujours complices, le duo est un délice! Ils enchainent tous les 2 une dont je ne connais pas le titre (peut être Et si l'on disait non). Pour adoucir tout ça, Julien nous joue au Yukulélé un magnifique Freaky New Child, une belle pause poétique. Puis Bord De Mer, toujours aussi beau. J'aime ce morceau, sur scène, c'est vraiment puissant quoi!! Très intense.. Et là, Bouche Pute... tant attendue par moi à chaque concert.. Fort, intense, moi jme sens tanspercée, ailleurs, c'est dingue... Sans s'arrêter, il enchaine avec 6 bonnes minutes de guitare.. Impressionant, tous, là, déchainés sur leurs guitares.. Whouah.. Putain, c'est bon! Avant de s'en aller, Julien nous dit merci, à nous, à ses parents et à sa grand mère qui est là pour ses 80 ans. C'est beau un goldy heureux, tremblant, les larmes qui se câchent.. C'est d'avoir une telle salle, une telle communion. C'est beau de le voir admirer la salle, son public, ses applaudissements, son triomphe, sa réussite. Tout émue et sans voix il quitte la scène pour revenir épuisé pour Helsinki avec Mélanie Pain. Beau duo, belle énergie. Avec le peu de voix qui lui reste, il nous annonce qu'ils vont faire en acoustique ("et donc aucun bruit, c'est ça qui est chiant, jlai toujours dit") sur le bord de la scène, Excellent.. Tous s'assoie devant nous, moi j'ai Julien Noël et Jeff. Julien chante, nous on fait les coeurs, une fois un cris, une fois on murmure, il fait pareil, c'est beau putain. J'ai encore jamais sentie ça à un concert et pourtant j'en ai fait quand même. Ya un lien privilégié entre nous, ya un vrai truc, une vraie émotion.. Je suis chamboulé, tout comme lui je pense.. Après ce moment de rare complicité, tous se relèvent, nous salue et s'en vont...
Je crois que tout est dit, c'était fort, intense, magique, puissant, poétique...
Il a tout donné, vraiment, il s'est laché, il était exténué et c'était beau..
WHOUAH



Et pour finir quelques photos :
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait) Mar 14 Avr 2009 - 14:14

On sent la fan attitude pour Julien Doré ou je n'y comprends que couic respect

J'aimerais bien voir à quoi pouvait ressembler Dutronc avec des bouclettes.... Ca doit être très marrant. content
Revenir en haut Aller en bas
Lil' Bear
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1267
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 03/02/2008

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait) Mer 15 Avr 2009 - 11:29


Photo : Denis Darzacq


Je trouve qu'il a le look idéal pour chanter "T'es pas poli" en duo avec Françoise.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait) Mer 15 Avr 2009 - 11:58

Peut-être bien Very Happy mais Françoise, elle, devrait penser à jeter son horrible bonnet ! A ce niveau c'est au-delà de l'hideux berk . Quand on pense qu'elle avait été à la pointe de la mode dans les années 60, c'est à n'y rien comprendre affraid
Revenir en haut Aller en bas
Lil' Bear
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1267
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 03/02/2008

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait) Mer 15 Avr 2009 - 14:50

@Alexandre a écrit:
Peut-être bien Very Happy mais Françoise, elle, devrait penser à jeter son horrible bonnet ! A ce niveau c'est au-delà de l'hideux berk . Quand on pense qu'elle avait été à la pointe de la mode dans les années 60, c'est à n'y rien comprendre affraid

Va savoir, peut-être qu'elle a une tonsure, maintenant! geek
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait)

Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy et Julien Doré par Libération (1er extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: