Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (1er extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (1er extrait) Mar 26 Mai 2009 - 20:46

En avril 1990, Françoise Hardy racontait à Christian Fevret pour les Inrockuptibles, la glorieuse époque des années 60 à l'heure où elle disait vouloir mettre fin à sa carrière.

Christian Fevret : "Au moment de Tous les garçons et les filles, étiez-vous très consciente et sérieuse, ou plutôt dilettante ?"
Françoise Hardy : "Je n'ai jamais été dilettante pour ca, j'étais très consciente que c'était quelque chose d'important. En même temps, j'ai immédiatement su que les moyens mis à ma disposition étaient insuffisants. J'ai tout de suite été déçue par la réalisation musicale, alors que je n'y connaissais rien. C'était n'importe quoi. On faisait quatre titres en trois heures. J'étais frustrée, même si c'était inespéré pour moi d'en arriver là. Je ne voyais d'ailleurs pas au-delà. Moi, mon objectif, c'était ça, tellement il me paraissait hors d'atteinte. Le disque a dû sortir vers mai ou juin 1962. Je n'ai jamais éprouvé de bonheur aussi fort - toute déçue que je sois par la qualité de l'ensemble - que lorsque je l'ai entendu la première fois à la radio, dans l'émission de Filipacchi."

Christian Fevret : "Aviez-vous l'impression de contrôler ce qui vous arrivait ou plutôt d'être une marionnette ?"
Françoise Hardy : "Oui et non. Je l'étais pour les tournées, mais pas pour les disques. C'est Richard Anthony qui m'a convaincue d'aller enregistrer en Angleterre. Après Tous les garçons et les filles, je me suis bagarrée pour avoir des cordes et pour enregistrer là-bas, ce que j'ai finalement obtenu. Les orchestrations que j'avais eues en France à cette époque étaient très mauvaises. En Angleterre, c'était tout de suite réussi, ca s'écoute même encore maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (1er extrait) Mer 27 Mai 2009 - 13:37

"Tous les garçons...." avec des cordes..........je demande à voir (à entendre plutôt).
Elle ne s'est pas encore rendu compte, 47 ans plus tard, qu'à l'époque, l'absence de cordes c'est ce qui a plu, ça nous changeait des Maria Candido, Gloria Lasso et autres Dalidâneries sirupeuses (des violons on avait alors dans les chansons jusqu'à plus soif) .
La guitare, et la guitare sêche en particulier, c'était un son qui nous parlait (si j'ose dire).
Si je comprends bien, elle aurait voulu avoir André Rieux comme orchestrateur pour se payer une carrière musicale à la Frank Mickaël ou à la Jacques Lantier.

J'en pleurerais si ce n'était pas aussi drôle d'entendre (ou de lire) ça !
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (1er extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: