Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy sur Nostalgie Belgique (7ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9484
Age : 55
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy sur Nostalgie Belgique (7ème extrait) Sam 6 Juin 2009 - 11:26

Le 10 novembre 2008, Brice Depasse recevait Françoise Hardy sur Nostalgie Belgique à l'occasion de la sortie de son autobiographie Le désespoir des singes et autres bagatelles chez Robert Laffont.

A propos de la scène

Brice Depasse: "Vous n'avez jamais beaucoup aimé monter sur scène…"
Françoise Hardy : " Ben parce que j'avais le trac en fait. J'avais le trac, et si vous voulez, y a des gens qu'ont le trac, et il faut l'avoir de toute façon, mais des gens qu'arrivent à le surmonter et qu'arrivent à le surmonter parce que la voix tient. Moi ma voix n'a jamais tenu et, comme je l'explique à un certain moment, chanter ne m'est pas naturel. C'est curieux hein ? Je vois des gens qui ne sont pas chanteurs et pour qui chanter est très naturel. Pour moi, ce n'est pas naturel du tout donc c'est pour ça qu'il fallait que j'arrête la scène. On ne peut pas faire de la scène si chanter n'est pas naturel (rires)

Brice Depasse: "Dans vos souvenirs y a aussi un retour de Belgique…
Françoise Hardy : " Mes débuts sur scène c'était à l'Ancienne Belgique. J'ai évoqué la crêperie qui doit plus exister. Il y avait une crêperie entre l'hôtel Amigo et l'Ancienne Belgique avec des grosses crêpes spongieuses dont je raffolais. Et donc, Jacques et moi on était dans je ne sais quel gala, je ne sais où, et ma voiture tombe en panne. Donc j'étais.. en mon for intérieur, ça faisait un petit bout de temps que j'étais sous le charme de Jacques et puis que rien ne se passait. Et donc, on me dit, la personne qui travaillait avec moi me dit : "ben y a pas d'autres solution que vous rentriez avec Jacques, si Jacques veut bien." Et je me suis dit : " Oh la la ! Quelle chance ! " en espérant qu'il allait en profiter. Mais non... Il n'en a pas profité ! Et donc, j'étais très mal après. On a passé... j'ai passé trois heures comme ça, à côté de lui. Alors, dès qu'il y avait un virage - y a une chanson comme ça d'Yves Duteil qui s'appelle Virages, qu'est géniale, c'est exactement ce que j'ai vécu. Oh oui, elle est belle cette chanson ! - et donc, chaque fois qu'il y avait un virage, j'essayais de me rapprocher un tout petit peu de lui, mais sans que ça ait l'air voulu. Et, Pfff ! Rien à faire !"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy sur Nostalgie Belgique (7ème extrait) Lun 8 Juin 2009 - 12:02

C'est marrant, à chaque fois Françoise trouve une explication différente pour son désamour de la scène. Tantôt c'est parce que ça éloigne des gens qu'on aime, ici c'est le trac, une autre fois c'est parce que ça demande des ressources physiques spécifiques, etc... confuse
Et pourquoi avoir enregistré autant de disques si c'est pour dire que chanter n'est pas naturel ? Je comprends rien à ses explications tournicoti A moins que ce soit une autre façon d'exprimer son masochisme ? tongue

Et l'Ancienne Belgique c'était comment ? Vous savez ? La salle de spectacle juste à côté de l'ancienne crêperie ! interloqué

Sinon elle a raison, Virages est très sympa soleil