Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (5ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (5ème extrait) Sam 18 Juil 2009 - 9:16

En avril 1990, Françoise Hardy racontait à Christian Fevret pour les Inrockuptibles, la glorieuse époque des années 60 à l'heure où elle disait vouloir mettre fin à sa carrière.

Christian Fevret : "Après quelques années de succès, pensiez-vous déjà plus en termes de carrière, en contrôlant ce que vous vouliez faire ?"
Françoise Hardy : "Mais je n'ai rien voulu faire, à part des chansons ! Je n'ai jamais pensé à la carrière. Le seul long terme, c'était arriver à progresser, faire des chansons meilleures d'une année sur l'autre et surtout évoluer. C'est pour ça qu'un jour je me suis arrêtée d'écrire des musiques : j'ai compris qu'en ne connaissant que trois ou quatre accords je ne pourrais pas évoluer. Pour ça, il fallait que j'apprenne la musique, ou bien que je m'adresse à des musiciens, ce à quoi m'ont poussée ma paresse et la lucidité. Je me sentais comme quelqu'un de privilégié qui continuerait à faire des disques tant que ça marcherait, en essayant que ce soit à chaque fois un peu mieux et un peu différent."

Christian Fevret : "Avez-vous été sensible à la vague du pop art, a la fin des années 60 ?"
Françoise Hardy : "Non, j'ai eu une période peinture, mais le pop art m'a moins intéressée. J'avais l'impression d'une certaine gratuité chez des gens comme Andy Warhol - je l'ai ressenti comme quelqu'un de très malsain. II me semble que chez un grand créateur on ne sent pas une dégénérescence mais au contraire quelque chose de fort. A cette époque là, par exemple, je suis allée voir des concerts de Stockhausen : j'ai immédiatement ressenti qu'on avait affaire à quelqu'un de tout à fait hors du commun, à un vrai créateur."

Christian Fevret : "L'avez-vous ressenti lorsque vous avez croisé Nico ?"
Françoise Hardy : "Je ne l'ai pas connue, je l'ai juste aperçue. La première fois, j'étais avec Jean-Marie à l'aéroport de Londres et on prenait le même avion que Nico. J'étais éblouie tout en ayant cette impression tout à fait extraordinaire d'avoir, devant moi, moi-même sans les défauts, en parfait. Ce que j'aurais aimé être. J'étais à la fois éblouie et terrifiée, me disant que Jean-Marie allait tomber éperdument amoureux d'elle car c'était moi en tellement mieux (rires)... C'est après que j'ai su que c'était Nico. Avec une beauté aussi exceptionnelle, on ne pense pas du tout à la déchéance."
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (5ème extrait) Mar 21 Juil 2009 - 11:54

Françoise Hardy a écrit:
"Je me sentais comme quelqu'un de privilégié qui continuerait à faire des disques tant que ça marcherait, en essayant que ce soit à chaque fois un peu mieux et un peu différent."

Avec cette faculté à la "passivité", elle a eu beaucoup de chance que sa carrière ne s'arrête pas plus tôt. Sans Yared, elle aurait sombré pendant les années 70. Ensuite, avec la montée de sa passion pour l'astrologie, ça a failli complètement couler mais depuis son retour avec Le Danger, il semblerait qu'elle garde un rythme suffisamment régulier pour durer jusqu'à la fin. Pitié !
Revenir en haut Aller en bas
M.
Invité
avatar


Message(#) Sujet: l'art ..."dégénéré"! Sam 25 Juil 2009 - 19:36

Les propos de Françoise Hardy sur le pop art sont d'une médiocrité affligeante et ses remarques sur Warhol typiquement réactionnaires. Opposer Warhol et Stockhausen? Comparer Warhol et Dali eût été plus judicieux. Qu'est-ce qu'on peut ajouter à ce tissu de détestables idioties? Lui conseiller d'ouvrir un livre d'art et ...se taire.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (5ème extrait) Dim 26 Juil 2009 - 11:29

Euh ! Ca cogne fort le soleil ? Shocked

En regardant à nouveau la photo de Nico, j'ai l'impression de voir Brigitte Bardot de profil. C'est fou comme elles peuvent se ressembler ! zing
Revenir en haut Aller en bas
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (5ème extrait) Jeu 30 Juil 2009 - 13:47

Non d'un petit bonhomme, pour une fois que je suis totalement d'accord avec FH je vais aussi me faire renvoyer au rayon livres sur l'art de la bibliothèque la plus proche.
Je vais aller dare dare rechercher Andy Warhol que j'ai balancé aux chiottes et je vais faire mon auto critique de réactionnaire détestablement idiot.
Moi qui ai toujours cru que le pop art n'était que le fonds de commerce des décorateuses d'intérieur !
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (5ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: