Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (7ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (7ème extrait) Mar 4 Aoû 2009 - 20:32

En avril 1990, Françoise Hardy racontait à Christian Fevret pour les Inrockuptibles, la glorieuse époque des années 60 à l'heure où elle disait vouloir mettre fin à sa carrière.

Christian Fevret : "Vous avez pris la décision de ne plus faire de scène de manière soudaine ?"
Françoise Hardy : "Non, j'ai eu un secrétaire-manager qui m'a dit qu'il fallait absolument prendre une année sabbatique et arrêter les tournées pour me concentrer davantage sur le travail d'enregistrement, faire des disques pour l'étranger. Et effet, je n'ai jamais repris. Ce devait être en 1967, 1968, je venais de rencontrer Jacques et je n'avais pas envie de recommencer avec lui ce que j'avais vécu avec Jean-Marie, à savoir n'être jamais ensemble. De toute façon, ça ne me manquait pas du tout. Artistiquement, ça a été finalement mon époque la plus excitante car c'est là que j'ai connu Tuca, que j'ai commencé à travailler avec Estardy, que j'ai fait ce disque en Angleterre avec Tony Cox. Un disque qui n'est connu que des fans, mais qui est leur préféré. Ces disques restent aussi mes préférés."

Christian Fevret : "La rencontre avec Dutronc vous a-t-elle apporté un peu du cynisme qu'on lui prêtait ?"
Françoise Hardy : "C'est vrai que j'ai toujours été assez naïve et que lui l'est beaucoup moins. Mais je ne crois pas que ça ait déteint sur moi. On s'est connus intimement en 1967 - car je l'avais déjà rencontré avant -, et à partir de là, pendant sept ans, il ne m'a pas fuie mais on se voyait très peu. Il ne pouvait donc pas vraiment avoir une influence sur moi. On a ensuite décidé de vivre ici, dans cette maison, où nous avons emménagé en 1974.

Christian Fevret : "On a l'impression que 1974 a aussi correspondu à une prise de distance avec la chanson et le business."
Françoise Hardy : "Faire un enfant était mon plus grand désir. C'est tellement important que lorsqu'il est là ça change une vie."
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (7ème extrait) Mer 5 Aoû 2009 - 16:30

Peut-être qu'au moment de l'entretien, le disque de Tony Cox était le préféré des fans mais personnellement depuis mon préféré est Tant de belles choses.

Françoise semble penser qu'elle s'est éloignée de la chanson et du showbusiness en raison de la naissance de Thomas. C'était sûrement vrai en 1974 mais ensuite j'ai l'impression que la vraie raison provient davantage de sa passion de plus en plus dévorante pour l'astrologie.
Revenir en haut Aller en bas
Lil' Bear
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1262
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 03/02/2008

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (7ème extrait) Mer 5 Aoû 2009 - 16:45

@Alexandre a écrit:
passion de plus en plus dévorante pour l'astrologie.

N'est-ce pas ce qu'on appelle la gastronomie?

🐘
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy dans les Inrockuptibles (7ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: