Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Mar 15 Sep 2009 - 20:55

En novembre 2008, le magazine Platine s'entretient avec Françoise Hardy à l'occasion de la sortie de son autobiographie.
LE CINEMA NE SEMBLE PAS VOUS AVOIR PASSIONNEE : ENTRE 1963 ET 1966, VOUS AVEZ TOURNE TROIS FILMS ET CELA N'OCCUPE QU'UNE DIZAINE DE PAGES...
J'étais obligée de parler du cinéma et j'ai cherché à rendre mon propos amusant avec des anecdotes. Sami Frey auquel on collait des poils de barbe par 40° en Grèce dans "Une balle au coeur" et Jean-Claude Brialy qui voulait m'embrasser pour de vrai dans "Château en Suède" (sourire). J'ai toujours eu beaucoup de mal à embrasser un inconnu, ou même un ami, sur la bouche. J'ai eu le même problème quand j'ai tourné un roman-photo italien avec Eduardo Vianello qui, en plus, était tout petit. On avait même du mettre des caissons pour qu'il soit à ma hauteur (sourire) Mais je n'ai pas eu que des tourments au cinéma : Montand a été une vraie rencontre sur "Grand Prix".
FINALEMENT, VOTRE LIVRE PASSE EN PERMANENCE DE PETITES ANECDOTES AMUSANTES A DES ANALYSES EXISTENTIELLES GRAVES...
C'est voulu. C'est pour que le livre ne soit pas trop linéaire. On ne peut pas toujours rester dans les choses sombres

CETTE TECHNIQUE D'ECRITURE NE FAIT-ELLE PAS DE VOUS UNE FUTURE ROMANCIERE ?
Non, car je n'ai aucune imagination.

QUAND, DANS LES ANNEES 60, VOUS ETIEZ UNE IDOLE DE LA CHANSON, DU CINEMA..., VOUS SENTIEZ-VOUS D'AUTANT PLUS SEULE QUE LE PUBLIC VOUS PENSAIT HEUREUSE ?
Je n'ai jamais essayé d'imaginer ce que le public pensait de moi. Pour moi, c'est une abstraction. Je n'ai jamais eu envie de chanter des trucs comme Johnny, du genre "Le chanteur abandonné": "J'ai beaucoup de succès mais le soir je suis seule dans ma chambre". Ce genre de choses ne me concerne pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Mer 16 Sep 2009 - 13:35

Quand moi je lui ai dit que je lui trouvais un beau brin de plume et un talent certain d'écrivain, elle ne s'en est pas tenue à une réponse toute simple comme ici à la question du journaliste. Non, moi elle m'a carrément envoyé paître avec perte et fracas (même au 10ème rang derrière ils l'ont entendu m'enfoncer férocement dans le trou de souris où j'avais fini par trouver refuge en attendant que le maëlstrom se calme) me précisant que, si j'avais un tant soit peu de jugeote, je me serais rendu compte que seuls des gens comme Modiano ou Houellebecq peuvent être appelés écrivains.
Et moi je n'ai pas eu assez de "cojones" pour lui dire qu'elle confondait écrivain et romancier.
Depuis quand un écrivain a t il besoin d'imagination pour écrire ?
De Gaulle ne serait donc pas un écrivain puisqu'il n'a pas eu à faire preuve d'imagination et tant d'autres qui ne sont pas des écrivains puisqu'ils ne sont que biographes.
Et pourtant je trouve qu'elle ne manque pas d'imagination quand elle veut nous persuader qu'elle a été heureuse avec Dutronc.
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Mer 16 Sep 2009 - 18:49

Expérience intéressante et révélatrice. Je trouve que son attitude va de pair avec "Je n'ai jamais essayé d'imaginer ce que le public pensait de moi. Pour moi, c'est une abstraction". Elle ne sort pas de sa dimension à elle.
Ne regrette rien Claude, il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre (autre chose que les 'vérités' qu'il s'est forgé). La divergence de point de vue n'oblige pas au manque de tact...
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Spécialiste
Spécialiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 368
Age : 59
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 04/09/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Mer 16 Sep 2009 - 18:56

Je ne suis pas sûre qu'elle soit totalement sincère sur ce coup-là. En vieillissant elle est de plus en plus diva. Celà m'a frappé dans l'émission belge (dans le taxi) où elle prend un timbre de voix un peu "distancé" et termine toutes ces phrases par un rire systématique qui finit par devenir lassant.
Revenir en haut Aller en bas
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Jeu 17 Sep 2009 - 13:00

Exactement Anne, j'avais fait la réflexion à Pierre en disant qu'elle jouait de plus en plus à la diva, proche du bas peuple mais diva néanmoins.
Elle se la pète et pour beaucoup de choses.

C'est bien de se préserver, mais de là à s'installer sur, ou dans, une tour d'ivoire.

En tous cas c'est très intéressant toutes ces interviews car on peut voir la distance entre l'artiste que l'on perçoit et l'individu de tous les jours, et surtout voir que bien souvent on apprécie, voire aime, quelqu'un malgré la personne considérée.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Jeu 17 Sep 2009 - 14:40

J'ai vu "hep taxi" récemment et j'ai pas ressenti l'aspect diva ! girl Peut-être qu'il faudra que je le revisionne.

En tous cas ce qui est sûr c'est que j'apprécie Françoise essentiellement pour l'émotion qu'elle me transmet dans ses chansons mais je n'ai en revanche pas particulièrement envie de la connaître personnellement car le personnage qu'elle a dressé d'elle dans son autobiographie ne m'a pas vraiment séduit...

Sinon c'est qui Pierre ?
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Jeu 17 Sep 2009 - 19:34

@Alexandre a écrit:
En tous cas ce qui est sûr c'est que j'apprécie Françoise essentiellement pour l'émotion qu'elle me transmet dans ses chansons mais je n'ai en revanche pas particulièrement envie de la connaître personnellement car le personnage qu'elle a dressé d'elle dans son autobiographie ne m'a pas vraiment séduit...
C'est visiblement la meilleure (?) approche et sans doute (?) la plus saine; s'attacher davantage à l'oeuvre qu'a la personne qui la produit . En tous cas cela génère moins de "frustrations".
Revenir en haut Aller en bas
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Ven 18 Sep 2009 - 13:12

C'est tout à fait ça Alexandre, moi non plus la femme qu'elle est devenue n'est pas vraiment ma tasse de thé (dans les années 60 et 70 elle n'avait pas encore pris ce travers de diva évanescente).
Autant ses chansons me vont (dans leur immense majorité) comme un gant, autant ce qu'elle dit et fait au mieux m'énerve, au pire me laisse totalement indifférent.
Et c'est pour ça que je crains le prochain album après l'avoir entendu dire qu'elle voulait faire un disque encore plus proche d'elle.
J'aimerais tant qu'elle revienne aux fondamentaux de sa discographie : parler des sentiments en termes simplissimes sans chercher à appliquer une analyse freudo-lacanienne, lui entendre dire "Je t'aime" et non pas "Va, je ne te hais point" (ça c'est pas d'elle, c'est Chimène dans "Le Cid").
Pourtant Elma, peut on vraiment dissocier l'oeuvre de l'auteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Sam 19 Sep 2009 - 11:31

@claude a écrit:
Pourtant Elma, peut on vraiment dissocier l'oeuvre de l'auteur ?
Pas simple, je te l'accorde. En tout cas un beau sujet de dissertation
Revenir en haut Aller en bas
Lil' Bear
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1262
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 03/02/2008

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Dim 20 Sep 2009 - 14:12

"Peut-on dissocier l'oeuvre de l'auteur?". Non. Le seul auteur, c'est l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Dim 20 Sep 2009 - 19:32

Mais l'oeuvre aurait-elle vu le jour sans son auteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Dim 20 Sep 2009 - 19:54

Une chose me frappe en regardant les photos du premier message, tous les acteurs qu'on a associés à Françoise Hardy au cinéma étaient des bruns ténébreux : Antonio Sabato (Grand Prix), Jean-Claude Brialy (Château en Suède), Sami Frey (Une balle au coeur). Hasard ou coîncidence ? C'est dommage que Françoise n'ait pas persévéré dans le cinéma, avec sa photogénie, elle avait déjà 50% de réussite assurée. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Lil' Bear
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1262
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 03/02/2008

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Lun 21 Sep 2009 - 0:21

@Elma a écrit:
Mais l'oeuvre aurait-elle vu le jour sans son auteur ?

Mais c'est l'oeuvre qui fait l'auteur!
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Lun 21 Sep 2009 - 10:19

Sylvain a écrit:
Une chose me frappe en regardant les photos du premier message, tous les acteurs qu'on a associés à Françoise Hardy au cinéma étaient des bruns ténébreux : Antonio Sabato (Grand Prix), Jean-Claude Brialy (Château en Suède), Sami Frey (Une balle au coeur). Hasard ou coîncidence ?
Sans oublier qu'Eduardo Vianello était également un autre brun ténébreux...
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait) Lun 21 Sep 2009 - 19:23

@Alexandre a écrit:
Sans oublier qu'Eduardo Vianello était également un autre brun ténébreux...
A défaut d'être brun, Dutronc est ténébreux
Revenir en haut Aller en bas
 
Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (8ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: