Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Sam 3 Oct 2009 - 9:32

En novembre 2008, le magazine Platine s'entretient avec Françoise Hardy à l'occasion de la sortie de son autobiographie.


PENSEZ-VOUS QUE CE LIVRE POURRAIT CHOQUER LE PUBLIC QUI VOUS SUIT DEPUIS 45 ANS ?
Je ne crois pas, même si, tout à I'heure, sur le net, je suis tombée sur un article assez violent contre mon livre.

NE CRAIGNEZ-VOUS PAS QU'ON VOUS PARLE DESORMAIS SOUVENT DE CERTAINES CHOSES INTIMES, COMME LA MORT DE VOTRE PERE. JUSQU'ICI, VOUS N'EN AVIEZ PARLE, JE CROIS, QU'UNE FOIS A FRANZ-OLIVIER GIESBERT DANS "LE TEMPS D'UNE CHANSON" SUR FRANCE 2 ?
Franz-Olivier Giesbert, dont j'ai fait l'émission il n'y a pas longtemps, m'a soutenu que je haïssais mon père, ce qui est totalement faux. Révéler l'homosexualité de son père ne veut pas dire qu'on le déteste. Si Franz-Olivier Giesbert en a voulu à son père, il est regrettable qu'il fasse l'amalgame avec moi, du simple fait que je rapporte des choses pas très reluisantes sur le mien. Les faits et les sentiments sont deux choses distinctes ! J'ai d'autant moins détesté mon père que, même si je le voyais rarement, il m'a toujours témoigné une affection particulière. C'est la promiscuité qui favorise des sentiments négatifs tels qu'il m'est d'ailleurs arrivé d'en éprouver pour ma mère, ce qui devait être réciproque d'ailleurs.

VOUS NE CRAIGNEZ DONC PAS QU'A L'AVENIR ON RESSORTE TOUT CE QUE VOUS AVEZ ECRIT DANS LE LIVRE ? QUE VOTRE PERE A FINI SES JOURS DANS UNE MAISON SALE, AVEC DES GIGOLOS ET DES BAS RESILLE DANS L'ARMOIRE ?
Aujourd'hui, il y a prescription. Je n'en aurais évidemment pas parlé si mon père, né en 1899, était encore vivant. Et puis, je ne mets pas son nom, par égard pour les rares membres de sa famille - que je n'ai jamais connue - qui lui auraient survécu.... La seule chose dépréciatrice que j'aie pu dire sur mon père, c'est qu'il racolait des jeunes gens à 80 ans passés. C'est quelque chose qui me choque et que je condamne.

VOUS ECRIVEZ AUSSI QUE VOUS AVIEZ "AMENE" A VOTRE PERE : "JACQUES, PATRICK ET JEAN-MARIE", ET QU'IL AVAIT PREFERE CE DERNIER. CELA SOUS-ENTEND QUOI ?
Mais rien du tout ! Patrick Modiano n'a été qu'un ami, un très grand ami... Comme tous les journalistes, parce que j'ai mis Patrick entre Jacques et Jean-Marie, vous en avez déduit que...
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Sam 3 Oct 2009 - 11:35

C'est la première fois que je lis quelque chose d'aussi clair et nuancé émanant de FH. Elle remet les pendules à l'heure et elle a raison : "les faits et les sentiments sont deux choses distinctes !"
En clair ne lui faites pas dire ce qu'elle n'a pas dit et gardez vous des interprétations/projections hasardeuses..
Revenir en haut Aller en bas
Lil' Bear
Fanissime
Fanissime
avatar

Masculin Nombre de messages : 1262
Age : 48
Localisation : France
Date d'inscription : 03/02/2008

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Dim 4 Oct 2009 - 13:47

Est-ce moi qui lis de travers ou est-ce elle qui répond à côté de la dernière question? A vrai dire, en y réfléchissant, il me semble que c'est elle qui répond correctement à une question maladroitement formulée.
Revenir en haut Aller en bas
Michael
Amateur
Amateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 63
Localisation : Bernay
Date d'inscription : 17/09/2008

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Dim 4 Oct 2009 - 18:22

Pas d'accord. Le journaliste demande ce qu'elle entend par "préférence" dans l'esprit paternel. Préfére comme ami pour sa fille, comme personne en général ? On ne sait pas, puisqu'en guise d'explication, la chanteuse fait au journaliste procès d'intention. Peut-être ne le sait-elle pas elle-même? On sait bien qu'elle n'a pas eu d'aventure avec Modiano, et on s'en moque! Je ne crois pas Françoise très sereine sur ces questions, et accuser les journalistes de faire des projections ou de nourrir des sous-entendus oiseux souligne son esprit tourmenté. Pour ne pas dire: malade. Elle n'a pas la conscience tranquille d'avoir déballé tout son linge sale. Et personne n'est là pour se défendre devant la postérité, même si elle ne donne aucun nom. Son père ? Sa mère? Sa soeur? Ce ne sera pas difficile à trouver dans les années à venir. Comme d'habitude, je la trouve de mauvaise foi, et même franchement dégueulasse, et il faut vraiment un public puéril et béat, captif comme celui de ce blog, pour avaler des couleuvres pareilles. Et applaudir. Le degré zéro de la psychologie. Consternant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cafeastral.com
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Dim 4 Oct 2009 - 19:54

Je ne suis pas béate d'admiration comme tu dis. Tu pourrais même me qualifier de "niaise", puisque je ne suis pas une fan de FH, que je ne connais ni ses faits, gestes et pensées.
Je ne pense pas qu'il lui ait été facile d'écrire ces chapitres. Même si elle reste critique vis-à-vis de son père, elle met néanmoins en avant les liens qui ont pu les unir positivement. Je ne vois pas en quoi c'est dégueulasse et cela fait d'elle une malade. Ses souffrances sont les siennes. Quelle que soit la façon dont elle les exprime, elle en a visiblement été marquée et, je retourne la question, qui a été là à l'époque pour la soutenir ?
Si elle lave son linge sale en public, espérons que cela lui ait apporté quelque réconfort, elle n'a pas imaginé cela de toutes pièces.
Sinon pas besoin d'être tourmenté pour savoir que les journalistes tendent vers le sulfureux et ce qui fait vendre, surtout sur des sujets sensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Lun 5 Oct 2009 - 7:32

La question "vous écrivez aussi que vous aviez "amené" à votre père : "Jacques, Patrick et Jean-Marie", et qu'il avait préféré ce dernier. Cela sous-entend quoi ?" me semble des plus ambiguës dans sa formulation. On peut comprendre que le journaliste s'intéresse aux raisons pour lesquels le père de Françoise préférait Jean-Marie (interprétation de Michaël), que le journaliste veut savoir si les trois hommes ont tous occupé les pensées de Françoise de la même façon puisqu'elle les avait présentés tous les trois à son père (interprétation de Françoise) et on peut même décrypter quelque chose d'aussi hautement improbable que scabreux (où FH serait une sorte de "rabatteuse" pour son propre père). Le journaliste n'ayant pas repris Françoise au sujet d'une éventuelle méprise de sa part sur la question, je pense que la bonne interprétation était néanmoins celle faite par Françoise.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
joseph
Amateur
Amateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 70
Age : 61
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/08/2009

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Mar 6 Oct 2009 - 19:38

@Michael a écrit:
déballé tout son linge sale… de mauvaise foi, et même franchement dégueulasse… un public puéril et béat…

C'est quoi ce post !
Il y a quelque temps je soulignais que sur ce blog on n'était guère tendre avec Françoise :
déçus, trahis, plus rien de bien après 74… alors la béatitude !
La question de Platine était ambigüe on pourrait même penser qu'il avait demandé
"Lequel des trois votre père se serait bien tapé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Mar 6 Oct 2009 - 19:56

@joseph a écrit:
La question de Platine était ambigüe on pourrait même penser qu'il avait demandé "Lequel des trois votre père se serait bien tapé ?"
Quand on lit cela: La seule chose dépréciatrice que j'aie pu dire sur mon père, c'est qu'il racolait des jeunes gens à 80 ans passés. C'est quelque chose qui me choque et que je condamne. J'ai donc du mal a croire qu'elle ait alimenté une "polémique" sur le sujet, au contraire, d'autant que son père avait loin d'avoir cet âge au moment des "faits" dont on parle. Arrêtons d'interpréter ou de transposer...
Revenir en haut Aller en bas
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait) Ven 9 Oct 2009 - 14:00

C'est ça Elma, ARRETONS : cinq intervenants, cinq interprétations et cinq qui s'énervent parce qu'ils sont sûrs d'avoir raison.
Et moi je continue à dire qu'après 74, plus rien d'intéressant POUR MOI, plus que de la bonne chanson française (ça n'est pas suffisant pour conserver un statut d'idôle). Melle Hardy ne se transcende plus depuis cette date.
Mais ce n'est QUE mon avis et les 249 999 autres acheteurs de (Parenthèses) ne doivent pas (tous) penser comme moi.

Pour en revenir au sujet, la question était elle ambigüe ? Pas dans le contexte de cette partie de l'interview et Melle Hardy a bien compris que le journaliste se disait "on ne présente pas des hommes à son père sans qu'il y ait anguille sous roche".... C'est vicieux un journaliste !
Revenir en haut Aller en bas
 
Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (9ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: