Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 3 avril 2010 - L'humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8463
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: 3 avril 2010 - L'humanité Lun 5 Avr 2010 - 8:50

La délicate mélancolie de Françoise Hardy


La chanteuse revient avec la Pluie sans parapluie. Un album sensible où se croisent balades sentimentales et pop électro et où elle se livre avec pudeur.

De l’élégance, Françoise Hardy n’en manque pas. Elle en apporte une fois encore la preuve avec un nouvel album, la Pluie sans parapluie. Soit une plongée dans l’itinéraire intérieur d’une chanteuse qui n’a jamais hésité à se livrer avec pudeur dans ses chansons. Un opus aux mélodies entêtantes, à l’image du titre d’ouverture, Noir et Blanc. L’univers feutré de l’auteure interprète de Message personnel passe aujourd’hui par un registre teinté de balades hypnotiques et de chansons ouvertement électro-pop au tempo enlevé (Champ d’honneur). Tout en douceur, les mots et les musiques s’envolent, signés avec la complicité de Jean-Louis Murat, Calogero, Arthur H, La Grande Sophie ou encore Alain Lubrano, Pascale Daniele, Ben Christophers, Fouxi, Thierry Stremler. On y retrouve la voix légère, toujours en fragile équilibre, de Françoise Hardy qui excelle sur les différents bijoux que compte l’album, dont en premier lieu la mélodie amoureuse du titre qui donne son nom à l’opus, la Pluie sans parapluie.

une jeune femme timide au rare sourire

Icône des sixties, idole de l’époque de Salut les copains, c’est à la suite de sa rencontre avec le photographe Jean-Marie Perier qu’elle va réussir à s’imposer dans un métier dont elle ignore tout. D’un naturel réservé, quelque peu distant, elle devient vite une vedette populaire auprès de la jeunesse d’alors, marquée par la variété et le courant « yé-yé  ». À l’instar de Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Sheila, Richard Antony, dont elle fit la première partie en 1963 à l’Olympia, elle est à l’origine d’un style relativement sage qui séduit un large public. Jacques Dutronc n’est pas le dernier à tomber sous le charme de la jeune femme timide au rare sourire, qui chante Tous les garçons et les filles mais aussi L’amour s’en va, chanson représentée au concours de l’Eurovision en 1963. Il lui arrive d’ailleurs parfois de chanter en anglais, enregistrant l’album In english, qu’elle interprète en Courrèges ou en Paco Rabanne. Un registre qu’elle ira défendre en Angleterre, se produisant plusieurs fois au Savoy Hotel à Londres, croisant plus tard les Beatles ou les Stones. En France, elle enchaîne les succès, le Premier Bonheur du jour, l’Amitié, La maison où j’ai grandi, Rendez-vous d’automne, Mon amie la rose et les albums la Question, Si je m’en vais avant toi dans les années 1970. À chaque fois, Françoise Hardy fait mouche grâce à des chansons pleines de retenue et de délicatesse. Comment te dire adieu  ?, composé par Serge Gainsbourg, sera un des hits de l’année 1969. Il s’accompagne déjà du désir de se retirer de la scène, la chanteuse préférant se consacrer aux plateaux de télévision. Pas très à l’aise avec la scène, elle se retrouve plus volontiers dans l’expérience personnelle de la musique, multipliant les collaborations artistiques. Elle prête sa voix aux mots de Louis Chedid, Michel Fugain, Alain Souchon. Puis en 1988, elle sort l’album Décalages, qu’elle annonce comme le dernier de sa carrière, dont les chansons sont signées Étienne Daho, William Sheller ou encore Jacques Dutronc. Il y aura aussi le superbe Clair obscur en 2000, album de duos où elle chante notamment Puisque vous partez en voyage avec Dutronc, avec lequel elle n’avait pas chanté depuis Brouillard dans la rue Corvisart en 1978. D’autres rencontres artistiques suivront à l’occasion des opus Tant de belles choses, ou Parenthèses où elle collabore avec Benjamin Biolay, Jacno, Rodolphe Burger où… Thomas Dutronc, le fils qu’elle a eu avec Jacques. Aujourd’hui, elle revient avec un album éminemment sensible. Un répertoire mélancolique qui va droit au cœur.

Victor Hache
Album la Pluie sans parapluie, 
chez Virgin.

(source : http://www.humanite.fr/2010-04-03_Cultures_La-douce-melancolie-de-Francoise-Hardy )
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
3 avril 2010 - L'humanité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Actualité de Françoise :: Archives :: La pluie sans parapluie (promo)-
Sauter vers: