Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy dans le Stern (dernier extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8472
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy dans le Stern (dernier extrait) Mar 17 Mai 2011 - 20:13

En 2003, Françoise Hardy était interviewée par Tilman Müller pour le journal allemand Stern à l'occasion de la parution de son livre Les rythmes du zodiaque.

Tilman Müller : " Vous produirez-vous à nouveau tôt ou tard sur une scène ? "
Françoise Hardy :
" Non. J'ai arrêté à 24 ans. Ce n'est pas maintenant, là, à l'approche de la soixantaine, avec un genou cassé, que je vais recommencer. "

Tilman Müller : " Préparez-vous un nouvel album ? "
Françoise Hardy :
" J'y travaille en continu. Il va falloir encore après les vacances que je cherche des mélodies sur lesquelles je pourrai écrire des textes."

Tilman Müller : " Vos chansons sont souvent très mélancoliques. Cela correspond-il à votre propre état d'esprit ? "
Françoise Hardy :
" Absolument. Notre existence est quand même très dramatique. On quitte et on perd les gens qu'on aime. Le décès est inévitable. C'est affreux. Et le temps passe beaucoup trop rapidement. La mélancolie sublime la peine humaine - c'est exprimé merveilleusement dans la cinquième symphonie de Beethoven. "

Texte d'origine :
Werden Sie irgendwann mal wieder ein Konzert geben?
Nein. Ich habe mit 24 aufgehört, da werde ich jetzt doch nicht mit bald 60 und einem kaputten Knie wieder antreten.
Bereiten Sie ein neues Album vor?
Das mache ich dauernd. Nach den Ferien geht es wieder los, ich suche noch Melodien, zu denen ich Texte schreiben kann.
Ihre Chansons sind oft sehr melancholisch. Entspricht das Ihrer eigenen Stimmung?
Ja, unbedingt. Unsere Existenz ist doch so dramatisch. Man verlässt und verliert Menschen, die man liebt. Der Tod ist unausweichlich, das ist fürchterlich. Und die Zeit vergeht viel zu schnell. Die Melancholie sublimiert das menschliche Leid - in Beethovens Fünfter Sinfonie kommt das wunderbar zum Ausdruck.



Dernière édition par Jérôme le Sam 21 Mai 2011 - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans le Stern (dernier extrait) Mer 18 Mai 2011 - 13:51

Je reconnais d'emblée le côté boute-en-train si caractéristique de Françoise.
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy dans le Stern (dernier extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: