Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Les invasions barbares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia
Initié
Initié
avatar

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 60
Localisation : Montréal (Canada)
Date d'inscription : 06/10/2007

Message(#) Sujet: Les invasions barbares Dim 28 Oct 2007 - 17:10

LES INVASIONS BARBARES
Réalisation : Denys Arcand
Canada 2003










Montréal 2002. Début cinquantaine et divorcé, Rémy est à l’hôpital. Son ex-femme Louise rappelle d’urgence leur fils Sébastien, qui fait une brillante carrière à Londres. Sébastien hésite — son père et lui n’ont plus rien à se dire depuis longtemps — puis finit par accepter de venir avec sa fiancée française donner un coup de main à sa mère.

Dès son arrivée, Sébastien remue ciel et terre pour obtenir un diagnostic clair sur l’état de santé de son père et pour adoucir les épreuves qui attendent Rémy. Il usera de son imagination, jouera de ses relations, bousculera le système de toutes les manières possibles et aura recours aux pots-de-vin, entre autres tactiques illégales, pour procurer à son père de meilleures conditions… et un peu de bonheur.

Entre temps, parents, amis et amantes affluent au chevet de Rémy pour lui offrir leur soutien ou régler leurs comptes… et réfléchir à leur propre existence. Au nombre des visiteurs, on retrouve plusieurs membres de la joyeuse bande qui a marqué le passé de Rémy. Que sont-ils devenus? Divorcée de Rémy depuis une quinzaine d’années, Louise est-elle parvenue à l’oublier et à refaire sa vie? Pierre, dont le peu d’amour-propre lui interdisait de se reproduire, s’est-il enfin rangé? Jusqu’où les pulsions charnelles de Diane l’ont-elle menée? Contre qui se love désormais Dominique, qui n’avait aucun scrupule à réchauffer son lit avec les maris de ses amies? Et Claude, l’homosexuel, est-il toujours soumis à son irrépressible instinct de chasseur?

Quel que soit le chemin qu’ils ont suivi, ces intellectuels n’ont pas perdu leur goût pour la conversation habile et délicieusement irrévérencieuse.
Quant à Rémy, l’heure du bilan a sonné. Au cours de scènes touchantes et de dialogues vifs et pénétrants — notamment avec sa nouvelle amie droguée avec qui il entretient une relation de symbiose et avec une religieuse attachante et pleine d’esprit — Rémy porte un regard candide sur ses excès et ses lacunes. Mais cette introspection sera-t-elle suffisante pour provoquer la réconciliation de Rémy avec son fils, qui représente tout ce qu’il méprisait chez son propre père?

Source : Radio-Canada
http://www.radio-canada.ca/television/notre_cinema/nos_films/prix.asp?film=43

En voyant défiler sa vie, Rémy revoit les femmes qui l'on fait rêver... dont Françoise.
Et le film s'achève sur la chanson "L'amitié" interprétée par Françoise et sur des très belles images de paysages québécois.
J'aurais aimé que l'on voit un peu plus Françoise...

Françoise a déclaré avoir été très émue lorsqu'elle a vu Denys Arcand aller chercher son prix, pour l'Oscar du meilleur film étranger, alors que l'orchestre jouait "L'amitié" ...



DVD 1 - Canada



DVD 2 - Canada



DVD - France

De multiples coffrets ont également vu le jour...
Revenir en haut Aller en bas
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Les invasions barbares Lun 29 Oct 2007 - 14:01

Je crois pouvoir dire que tous les hommes qui ont découvert Françoise dans les années 60 et le début des années 70 sont des Rémy. Lequel d'entre eux n'a t'elle pas fait rêver et pas uniquement grâce (ou à cause ?) de ses chansons.
Quant au film, comme " Le déclin...", il est d'une justesse de ton parfaite : drôlerie incroyable (AH, les dialogues entre tous ces quinquas, sexas voire septuas) et drame de la vie.
La chanson est en tous les cas parfaitement représentative de la philosophie du film car elle résume bien cette confraternité entre intellectuels ne se conduisant pas toujours comme de purs esprits mais toujours prêts à se serrer les coudes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les invasions barbares
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: L'univers de Françoise :: Cinéma :: Françoise dans son propre rôle-
Sauter vers: