Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Le matin - 28/12/2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8472
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Le matin - 28/12/2007 Sam 29 Déc 2007 - 8:19

CE QUE FEMME VEUT... - INTERVIEW
Françoise Hardy: «En amour, je n'ai pas de garde-fou»

DR
Posant pour le catalogue «La Redoute», Françoise Hardy n'en garde pas moins son côté mystérieux. «Pour me connaître, il suffit d'écouter mes chansons», dit-elle.


Anne-Marie Philippe - 28/12/2007
Le Matin

Françoise Hardy est la nouvelle égérie de «La Redoute» pour le printemps-été 2008. Pour cette nouvelle collection, son fils Thomas Dutronc pose avec elle. C'est aussi la deuxième fois que le couturier Christian Lacroix crée des vêtements ou des objets de décoration pour le numéro un de la vente à distance. En douceur, dans une ambiance très complice, Françoise Hardy et Thomas Dutronc entrent à pas feutrés dans le monde de la mode.
Ce jour-là, à table, Françoise, parle, rit mais ne touche pas à son assiette: «Vous voulez connaître ma vie, mes amours? Il suffit d'écouter mes chansons!» lance malicieusement la chanteuse.
Avez-vous le sentiment d'être une séductrice?
Pas du tout. C'est même le contraire. Quand quelqu'un me trouble, cela me paralyse et je fais l'inverse de ce qu'il faudrait faire pour lui plaire.
Etes-vous audacieuse dans votre vie professionnelle?
Dans ma vie professionnelle, je suis surtout exigeante et parfois intransigeante. Dans la vie tout court, j'ai peur de tout et l'audace n'est pas ce qui me caractérise, sauf quand il s'agit de dire ce que je pense...
Et en amour?
En amour, je n'ai pas de garde-fou.
Avez-vous vécu un coup de foudre?
J'en ai eu plusieurs mais, bizarrement, je n'ai pas eu de coup de foudre pour les deux hommes avec lesquels j'ai vécu.
Etes-vous jalouse?
Je l'ai été. On est jaloux quand on est jeune et je n'ai pas échappé à la règle. Je gardais beaucoup de choses à l'intérieur et quand ça sortait, c'était violent. Il m'est arrivé de tordre le nez à Jacques (Dutronc) un jour où il avait dépassé les bornes. Il tournait le lendemain et a dû raconter qu'il avait trop bu et s'était cogné dans une porte. J'ai bien ri.
Un chagrin d'amour, comment le vivez-vous? En silence ou faites-vous beaucoup de bruit?
J'ai eu des chagrins d'amour qui ont duré des années. Je les ai mis en chansons.
Comment ressentez-vous un échec professionnel?
Ce qui me fait le plus souffrir, c'est quand une chanson est mal réalisée, quand un album me paraît en dessous de ce qu'il aurait pu et dû être. Cela me met dans tous mes états. L'insuccès commercial est moins éprouvant.
Si vous êtes trompée par votre homme, lui pardonnez-vous?
Ce n'est plus d'actualité! (Rires.) En amour comme en amitié, il faut se poser la bonne question. Aucune relation n'est exempte de déceptions, mais je ne suis pas parfaite non plus et la relation elle-même est plus importante que les petites tromperies.
Auriez-vous pu abandonner votre profession par amour?
Cela aurait dépendu de la personnalité et des activités de l'homme pour lequel la question se serait posée.
Qu'est-ce qui vous rend heureuse?
Le soleil, voir mon fils heureux, boire un bon verre de vin avec des amis, faire une rencontre, lire un bon livre, voir un bon film, écouter de la bonne musique, ne pas être fatiguée en me réveillant le matin, ne pas être malade...
Qu'attendez-vous de la vie aujourd'hui?
Que les gens autour de moi soient bien, heureux. Qu'il leur arrive des bonnes choses. Thomas a avancé dans la voie qu'il a choisie. Son album me ravit et j'espère qu'il continuera d'être exigeant et de progresser comme il l'a toujours fait.


FRANÇOISE HARDY
Née le 17 janvier 1944, à Paris, elle partage sa vie avec le chanteur et acteur Jacques Dutronc depuis la fin des années 1960 et avec lequel elle s'est mariée le 30 mars 1981 à Monticello, en Corse. Ils ont un fils, Thomas, né le 16 juin 1973.


L'HOMME DE SA VIE
Son fils, Thomas Dutronc
«Une maman douce, très douce»
Quel genre de maman était Françoise Hardy?
Une maman douce, très douce. Je me souviens qu'elle me répétait constamment les mêmes choses. Comme si je n'avais pas compris!
Quel beau souvenir avez-vous de votre enfance?
Maman m'épluchait les raisins et m'enlevait les pépins. Le melon et la pastèque, j'adorais. Et elle devait aussi en retirer tous les pépins. Je voulais tout le temps en manger. Maman essayait de me restreindre car, vu les quantités que j'ingurgitais, je la réveillais plusieurs fois par nuit pour aller faire pipi.
Etiez-vous turbulent?
Un jour, mon père m'a grondé vertement. J'ai voulu faire croire à mes parents que j'étais extrêmement fâché et que j'avais mis des coups de pied dans les tabourets du bar pour les faire tomber. Ils m'ont surpris en train de les poser délicatement sur le sol. Ce qui les a beaucoup amusés.


Belle complicité entre Thomas et sa maman, Françoise. Photo DR

(Source : http://www.lematin.ch/pages/home/people/people__1?contenu=350951)
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
 
Le matin - 28/12/2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: