Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Le grand journal - Partir quand même

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8325
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Le grand journal - Partir quand même Sam 22 Mar 2008 - 21:43

Michel Denisot et Ariane Massenet recevaient Françoise Hardy accompagnée de Jacques et Thomas Dutronc le 20 novembre 2006 sur Canal+ à l'occasion de la sortie de l'album Parenthèses.

Quelques bribes de l'émission...

A propos de l'enregistrement de la chanson Partir quand même :

Françoise Hardy : Julio a été le point de départ de la motivation parce que c’est tellement inattendu. En plus, on sait parfaitement que Julio Iglesias pour une certaine intelligentsia dite « branchée » a une image un petit peu kitsch, tout simplement parce que cette intelligentsia ignore absolument quel grand interprète c’est et quels somptueux enregistrements il a fait surtout depuis qu’il a eu une carrière américaine.

Michel Denisot : C’est un fantasme ?
Françoise Hardy : Oui, c’est un fantasme parce que c’était pas du tout évident de faire un duo avec quelqu’un qui a fait des duos avec Sting, avec des tas d’artistes extraordinairement prestigieux et internationaux.

Ariane Massenet : Vous comprenez cet emballement de Françoise sur Julio Iglesias ?
Jacques Dutronc : Non, mais c’est vrai. Enfin je sais pas. Non mais, on peut s’emballer sur tout mais en tous cas ses réalisations de ses disques sont très bien faites. Ca c’était déjà une chose qui était plus ou moins attirante et ensuite si je me suis permis de rigoler en entendant son nom c’est parce qu’on a attendu donc le fameux duo avec lui pendant un mois ou un mois et demi en Corse…

Françoise Hardy : .. plusieurs mois..
Jacques Dutronc : .. plusieurs mois, donc c’était dans le genre l’Arlésienne !

Ariane Massenet : Il disait ni oui ni non ?
Jacques Dutronc : Non, c’était fait soi-disant. Mais on pouvait pas l’avoir.

Michel Denisot : Et il est venu ?
Jacques Dutronc : Ah non, il n’est pas venu. Il manquerait plus que ça. Donc, après quand on l’a eu, j’ai dû écouter ça sur un truc lamentable. C’était pas terrible…
Françoise Hardy : Oh il exagère. J’ai écouté ça sur un truc non-lamentable et j’étais très très émue. Vraiment j’étais émue de l’entendre …

.... (à suivre)....


Dernière édition par Jérôme le Jeu 24 Nov 2011 - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Le grand journal - Partir quand même Dim 23 Mar 2008 - 18:57

Je n'aurais jamais cru qu'il était possible de prendre Julio pour une Arlésienne waou
Revenir en haut Aller en bas
claude
Hypermordu
Hypermordu
avatar

Masculin Nombre de messages : 1057
Age : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Le grand journal - Partir quand même Jeu 27 Mar 2008 - 13:28

Ce qui moi me fait rire c'est que le couple Hardy/Dutronc reproduit exactement ce qui se passe dans de nombreux couples "normaux" (si j'ose dire) : madame apprécie hautement Julio alors que ça fait rire monsieur, car l'intelligentsia qui se gausse d'Iglésias est surtout masculine (ça rappelle Mike Brant : les femmes se pâmaient, les hommes se marraient ).
N'empêche, elle est pas mal son interprétation dans le duo et on a toujours eu l'impression qu'il avait pris grand plaisir à chanter cette chanson.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand journal - Partir quand même
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Télévision :: Entretiens-
Sauter vers: