Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (11ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 7898
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (11ème extrait) Sam 7 Nov 2009 - 8:35

En novembre 2008, le magazine Platine s'entretient avec Françoise Hardy à l'occasion de la sortie de son autobiographie.

ON VA FINIR AVEC LA POLITIQUE. ON A L'IMPRESSION QUE CELA VOUS INTERESSE PLUS AUJOURD'HUI QUE DANS LES ANNEES 60 ?
En mai 68, Jacques et moi n'avions aucune conscience politique. J'évoque même, à propos des yéyés - et de cette critique stupide d'un grand journaliste au sujet de Johnny Hallyday qui n'avait pas su dire qui était le premier ministre de la France -, le fait que notre génération de chanteurs ne sortait pas de la bourgeoisie, ce qui sera le cas de la suivante. On venait tous de milieux modestes et assez incultes. Et puis les médias n'en étaient qu'à leurs balbutiements.

VOTRE MEFIANCE ENVERS LES ETUDIANTS EST-ELLE NEE EN 1968 OU L'AVIEZ-VOUS DEJA QUAND VOUS ETIEZ ETUDIANTE EN 1961 ?
Je ne m'en souviens pas bien. Peut-être que cette méfiance s'est accrue en 1968. J'ai toujours eu le sentiment que les mouvements d'étudiants étaient pilotés par des agitateurs d'extrême gauche et cela ne m'a jamais plu.


VOUS N'ETES D'AILLEURS PAS D'ACCORD AVEC COHN-BENDIT...
Non, il m'a choquée en affirmant que "Mai 68 avait transformé la société", alors que -je l'ai écrit -, c'est parce que la société s'était transformée que Mai 68 a eu lieu... La preuve est que, sans mouvement comparable, la société anglaise qui n'est pas moins évoluée que la nôtre, n'a pas eu besoin de ce genre de violence.

VOUS EVOQUEZ AUSSI HIGELIN QUI A ESSAYE DE VOUS "CONVERTIR" AU DEBUT DES ANNEES 70 ?
(rires) C'est très confus dans ma tête, mais j'ai une image de lui dans ma cuisine, une cuisse de poulet à la main, en train de me parler politique. Dire qu'il essayait de me "convertir" est certainement très exagéré, mais il était clair qu'un fossé nous séparait : nous n'étions pas du même monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (11ème extrait) Sam 7 Nov 2009 - 19:39

"J'ai toujours eu le sentiment que les mouvements d'étudiants étaient pilotés par des agitateurs d'extrême gauche et cela ne m'a jamais plu."
Cela c'est certain, ces mouvements sont manipulés, même si je ne me prononcerai pas sur la nature des agitateurs en cause qui peuvent être très variés à mon avis selon les intérêts poursuivis.
Cette acuité est intéressante et révélatrice de son point de vue sur l'époque, tout comme son commentaire vis à vis de l'Angleterre.
Tout en restant "distanciée" dans sa perception des évènements, sous couvert (?) de ses origines modestes, à contrario, sa vie privée laisse entendre qu'elle même a été "manipulée" ou abusée par ses sentiments. Sur ce coup là, FH a été peut être moins lucide mais plus émotionnelle, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
maxputti
Admirateur
Admirateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Age : 66
Localisation : florence
Date d'inscription : 22/09/2008

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (11ème extrait) Lun 9 Nov 2009 - 9:09

[

("Professione Umorista" Storia della caricatura italiana a cura di Gec e Isca, Visual, Torino, Novembre 1977). Traduction en français exclusive France pour mon amie la rose blog

Le 1968 a été «célébré» l’année dernière. Mais la mémoire ne peut pas être «célébrée», on peut seulement chanter pour voyager dans l’espace – temps. Aujourd’hui nous pouvons bien dire que le 1968 habite dans les chansons de Bob Dylan, des Beatles, des Rolling Stones, dans le mélancolique et fertile monde de Françoise Hardy (mais aussi in «Charlie Hebdo» ou «Siné Hebdo» en ce qui me concerne) plus que dans les anciens textes des jeunes chefs, venant d’une bourgeoisie en crise, qui apercevaient une sorte de nouvelle industrialisation d’un monde qui allait changer dans les moeurs et dans les sentiments (l’industrialisation de la politique surtout).



“Mai 68 n’a pas transformé la société, c’est parce que la société s’était transformée que Mai 68 a eu lieu (...) (...) Les Rolling Stones, les Beatles, la mini-jupe constituaient déjà autant de signes d’un incontournable changement des mentalités et des moeurs" (Le désespoir des singes et autres bagatelles, p. 109). Je suis d’accord.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.massimopresciutti.com
joseph
Amateur
Amateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 70
Age : 61
Localisation : paris
Date d'inscription : 08/08/2009

Message(#) Sujet: Re: Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (11ème extrait) Lun 9 Nov 2009 - 19:19

Citation :

Non, il m'a choquée en affirmant que "Mai 68 avait transformé la société", alors que -je l'ai écrit -, c'est parce que la société s'était transformée que Mai 68 a eu lieu... La preuve est que, sans mouvement comparable, la société anglaise qui n'est pas moins évoluée que la nôtre, n'a pas eu besoin de ce genre de violence.

En effet, pas ce genre de violence-là, mais la société anglais est très violente, très dure
et Margaret Thatcher en est un des exemples les plus récents.
Fan des séries anglaises avec Helen Mirren ou bien "Autopsie"
on y voit que les effarements de Françoise à propos des pavés et des voitures brûlées
feraient bien rire à côté de ce qui se passe là-bas et pas seulement dans les classes défavorisées.
Revenir en haut Aller en bas
 
Platine 156 - Interview de Françoise Hardy (11ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: