Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Françoise Hardy dans Oor (3ème extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8135
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Françoise Hardy dans Oor (3ème extrait) Mar 1 Oct 2013 - 20:45

En août 1996, à l'occasion de la sortie du Danger, Françoise Hardy était interviewée par Geert Henderickx pour le magazine musical néerlandais Oor.

Son album précédent remonte à il y a environ huit ans. Elle estime que le résultat est un échec pur et simple, dont elle n'a pourtant gardé que de bons souvenirs hormis les sessions d'enregistrement. Elle considère être davantage parolière que chanteuse, en raison de sa petite voix et de son sens du rythme peu développé. Mais le chant pur avait jusqu'alors toujours été relativement facile. Et puis tout à coup il a fallu parfois passer six heures pour obtenir quelque chose de décent sur ​​la bande d'enregistrement. Pas étonnant, a fait remarquer le technicien de l'album "Le danger" puisque le réglage des instruments était très légèrement faux. "Un grand soulagement." Même avec les quatre albums précédents, tous réalisés avec le même producteur, elle garde ses distances parce qu'elle a chuté maintes et maintes fois sur la rythmique. En bref, à un moment donné ça ne lui convenait plus du tout. "Si vous faites quelque chose sans plaisir, ça ne peut jamais produire quelque chose de bon."

La décision d'un retour est principalement due à la maison de disque qui lui a promis une liberté artistique totale sans obligation d'assurer des prestations télévisées. "Quand je dois paraître en public, je suis sur les nerfs. Ca n'a jamais été autrement et c'est pour ça que j'ai arrêté de chanter en public il y a déjà 30 ans". Pour la musique et la production, elle s'est entourées de deux jeunes talents : Alain Lubrano et Rodolphe Burger, le chef de bande de Kat Onoma. Ils ont mêlé habilement des lingots de voix et de chuchotements mystérieux avec une instrumentation rock étonnamment moderne. En passant, elle évoque son admiration pour les sons des groupes comme Radiohead et Portishead. Ce qui explique pourquoi elle a traversé la moitié de l'Europe pour en parler à la presse. Et devinez quoi ? « Je suis toujours la Françoise Hardy de Tous les garçons et les filles. »

Françoise Hardy

Texte original : "Haar vorige album dateert van zo’n acht jaar terug. Het resultaat bestempelt ze ronduit als mislukt, terwijl ze aan de opnamesessies allesbehalve dierbare herinneringen bewaart. Kijk, ze vindt zich eerder een tekstschrijfster dan een zangeres, dat vooropgesteld - ze heeft nu eenmaal een klein stemmetje en haar gevoel voor ritmiek is evenmin geweldig. Maar zuiver zingen ging haar altijd betrekkelijk gemakkelijk af. En toen opeens kostte het haar soms wel zes uur voor er een partij fatsoenlijk op de band stond. Geen wonder, zo wist de technicus van Le Danger haar te vertellen, de begeleiding was, haast op het onhoorbare af, vals. ‘Een hele opluchting.’ Ook van de vier voorafgaande albums neemt ze nadrukkelijk afstand, omdat ze zich keer op keer, door notabene een en dezelfde producer, liet overbluffen. Kortom, op een gegeven moment hoefde het voor haar allemaal niet meer. ‘Als je iets zonder plezier doet, kan het nooit wat goeds opleveren.’
Dat ze zich uiteindelijk aan een come-back waagde, lag vooral aan de platenfirma, die haar volledige artistieke vrijheid beloofde en haar bovendien niet zou dwingen om voor de televisie te verschijnen. ‘Als ik in het openbaar moet optreden, sterf ik van de zenuwen. Dat is nooit anders geweest, vandaar dat ik al een jaar of dertig niet meer voor een publiek zing.’ Voor de muziek en de produktie benaderde ze twee jonge talenten: Alain Lubrano en Rodolphe Burger, de voorman van Kat Onoma. Zij zetten baar mysterieuze fluisterzang op knappe wijze af met een verrassend moderne rockinstrumentatie, waarin en passant haar bewondering doorklinkt voor groepen als Radiohead en Portishead. Hetgeen meteen verklaart waarom ze nu half Europa afreist om de schrijvende pers te woord te staan. En wat blijkt? ‘Ik ben nog steeds Frangoise Hardy van Tous Les Garçons Et Les Filles.’"
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Françoise Hardy dans Oor (3ème extrait) Dim 6 Oct 2013 - 16:03

On reconnait le style de Françoise, toujours prête à brûler son travail d'hier pour mieux nier son talent et ici c'est plus grave celui des autres. confus 
En filigrane, on comprend que les 4 derniers Yared et Décalages ne valaient pas tripette. colere  Heureusement qu'on est pas obligé de partager son avis.  rose 
C'est drôlement gonflé de sa part et plutôt méprisant pour ses collaborateurs. affraid 
En pointillés, on comprend quand même qu'elle adhère à Star. amour 
C'est sûr que "Le Danger" n'a rien à voir mais moi ce danger m'a toujours gonflé alors... confuse 
C'est vrai, quoi que fera Françoise désormais, elle sera toujours l'interprète de "Tous les garçons et les filles" et elle ne pourra plus y faire grand chose.  brrrrrrrr
J'ai l'impression que Françoise se lâche vraiment avec les journalistes étrangers et en l'occurrence ça déménage sec. A moins que la traduction ne soit trop schématique. confuse 
Revenir en haut Aller en bas
 
Françoise Hardy dans Oor (3ème extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: