Françoise Hardy - Mon amie la rose


 
AccueilBlogMurAccueilDiscographieParolesReprisesVidéosPresseLiensGalerieFAQS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Interview de la libre Belgique (1er extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8472
Age : 54
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/08/2007

Message(#) Sujet: Interview de la libre Belgique (1er extrait) Mer 9 Sep 2009 - 20:47

En novembre 2004, Françoise Hardy répondait aux questions de Dominique Simonet de La libre Belgique à l'occasion de la sortie de son album Tant de belles choses.

Cheveux blancs, courts, fine jusque dans le geste, douce autant dans la voix que le regard, Françoise Hardy, authentique égérie des sixties, est là pour parler de " Tant de belles choses ". A raison d'un disque tous les quatre ans depuis " Le danger " (1996) suivi par " Clair-obscur " (2000), elle continue d'éclairer avec une vraie délicatesse et une fausse légèreté le paysage de la chanson. Née à Paris il y a un peu plus de soixante ans, elle s'est assuré la complicité musicale de Benjamin Biolay - encore lui -, mais aussi de Thierry Stremler, Perry Blake, Ben Christophers, Jacno et de son guitariste de fils, Thomas Dutronc. " Tant de belles choses ", le titre est si joli dans sa simplicité qu'on s'étonne que personne n'y ait pensé avant.

Dominique Simonet : "Le titre du disque comme de la chanson est-il significatif d'un certain état d'esprit au moment de la création ?"
Françoise Hardy : "C'est surtout ce que raconte la chanson, qui est fidèle à ce que je ressens d'une façon générale, à savoir que la vie réserve toujours de bonnes surprises, y compris sur le tard. Elle en réserve de mauvaises aussi, mais on ne peut parler de tout dans la même chanson. Quand on s'adresse à quelqu'un à qui on risque de faire de la peine, on a envie de lui dire que cette tristesse va passer parce que tant de belles choses l'attendent encore. Quand deux personnes sont très attachées l'une à l'autre, si l'une des deux disparaît, le lien reste, pas seulement dans la mémoire de l'autre, comme on dit souvent, mais dans l'absolu. La personne qui s'en va existe ailleurs, sous une autre forme, et ne se désintéresse pas pour autant de la personne qui est restée."

Dominique Simonet : "Sur quoi fondez-vous cette croyance ?"
Françoise Hardy : "Je suis partagée entre ce que disent le bouddhisme et le spiritisme. Dans ce dernier cas, c'est comme si l'être qui meurt va dans un autre espace-temps où il n'est plus qu'esprit libéré du corps. Là, il vit sa vie d'esprit, dont on ne sait pas trop en quoi elle consiste, et parfois, il communique avec les êtres restés sur terre. Il se trouve que ma meilleure amie est Brésilienne et spirite. Très intelligente, elle vit ça au plus haut niveau, ce qui m'a toujours influencée. Dans les années septante, mon ami Gabriel Yared m'a offert son exemplaire des " Dialogues avec l'ange ", ce qui m'a convaincue qu'il y a d'autres vies ailleurs, dont certaines communications prouvent l'existence."
Revenir en haut Aller en bas
http://mon-amie-hardy-rose.blogspot.com
Alexandre
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3574
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Interview de la libre Belgique (1er extrait) Jeu 10 Sep 2009 - 9:52

J'ai comme l'impression que Françoise a oublié de faire référence à Omnia Pastor et à Castanéda. Dommage, l'occasion était toute trouvée. Razz

Sinon pour être plus sérieux, je suis surpris du côté solennel et grave de Françoise. Elle devait penser disparaître sous peu pour s'exprimer comme ça. confuse
Revenir en haut Aller en bas
Elma
Critique du forum
Critique du forum
avatar

Féminin Nombre de messages : 2089
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/08/2007

Message(#) Sujet: Re: Interview de la libre Belgique (1er extrait) Jeu 10 Sep 2009 - 18:26

@Alexandre a écrit:
J'ai comme l'impression que Françoise a oublié de faire référence à Omnia Pastor et à Castanéda. Dommage, l'occasion était toute trouvée. Razz
Tu as été plus rapide que moi sur ce coup là !!! Sinon cela partait bien, "la chanson, qui est fidèle à ce que je ressens d'une façon générale, à savoir que la vie réserve toujours de bonnes surprises, y compris sur le tard", trop bien
Revenir en haut Aller en bas
maxputti
Admirateur
Admirateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 105
Age : 66
Localisation : florence
Date d'inscription : 22/09/2008

Message(#) Sujet: Re: Interview de la libre Belgique (1er extrait) Ven 11 Sep 2009 - 10:16

« ... la vie réserve toujours de bonnes surprises, y compris sur le tard. Elle en réserve de mauvaises aussi, mais on ne peut parler de tout dans la même chanson... » C’est magnifique... Ah combien de fois nous devons justifier notre état d’esprit aux toujours sceptiques ou aux toujours optimistes, aux toujours sains aux toujours malades ... Que c’est beau d'avoir une réponse comme ça pour exemple : «C’est moi maintenant, cela c’est peut-être moi dans une autre espace - temps» pour défendre nos sentiments. Ce que j’aime en Françoise Hardy, comme en Barbara, Jacques Brel, Ethienne Daho et tant d’autres chanteurs-poètes français c’est la recherche de la beauté dans chaque situation de la vie. C’est la philosophie de l'humour aussi... ahh ... en France il y a trois hebdomadaires de satire, politiquement indépendants sans être religieux!!!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.massimopresciutti.com
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Interview de la libre Belgique (1er extrait)

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de la libre Belgique (1er extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Françoise Hardy - Mon amie la rose :: Françoise à bâtons rompus :: Presse-
Sauter vers: